Hô Chi Minh-Ville et la JICA travaillent sur la résilience aux affaissements de terrain

Le Service des ressources naturelles et de l'environnement de Hô Chi Minh-Ville a proposé le Comité populaire municipal de l'autoriser de travailler avec l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) pour trouver des mesures de protection contre les affaissements de terrain dans la ville.

>>Hô Chi Minh-Ville : engagement dans l’utilisation efficace des APD du Japon

>>La JICA soutient Hô Chi Minh-Ville dans plusieurs secteurs

>>Traitement des glissements de terrain dans le delta du Mékong

Neuf maisons le long du canal Đôi, dans le 8e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, touchées par les affaissements de terrain, le 17 mai 2021.
Photo : VNA/CVN

La JICA avait exprimé sa volonté de coopérer avec Hô Chi Minh-Ville pour développer un projet visant à faire face à cette situation. Elle avait envoyé à la ville un projet de plan de règlement des affaissements de terrain, basé sur ses expériences appliquées à Tokyo au Japon, à Jakarta en Indonésie et à Bangkok en Thaïlande.
Selon le Service municipal des ressources naturelles et de l'environnement, Hô Chi Minh-Ville a une vitesse d'affaissement élevée, en moyenne de 4 cm par an, voire de 6 à 7 cm dans certaines zones.
D’après de nombreux experts et scientifiques, la surexploitation des eaux souterraines, le développement urbain rapide, la faible structure géologique de la ville... peuvent être à l’origine des affaisements de terrain récurrents dans la ville.
VNA/CVN

back to top