06/11/2017 10:47
Afin de renouer avec les valeurs culturelles authentiques, l’Association du patrimoine culturel de Thang Long organisera, du 9 au 16 novembre prochain à Hanoï, le Festival du culte des Déesses-Mères 2017.
Le Festival verra la participation de groupes et clubs qui pratiquent ce culte, de Thanh dông (médiums) de Hanoï et de troupes d'adeptes venues de nombreuses  localités du pays.

Le culte des Déesses-Mères est une singularité du Vietnam.
Photo : TTVH/CVN

Dans le cadre de ce festival, un colloque scientifique intitulé "Le  culte des Déesses-Mères des Vietnamiens - Identification, préservation et développement" sera organisé le 16 novembre dans la maison communale de Hao Nam, en présence de scientifiques, gestionnaires de troupes de Thanh dông et de Cung van (chanteurs et instrumentistes).

Ce festival est une opportunité pour les pratiquants de se rencontrer et de partager leurs expériences. Il aidera aussi le public à avoir une vision globale et plus correcte sur ce culte et permettra à celui-ci de se développer dans le bon sens. 

Le culte des Déesses-Mères est une singularité du Vietnam. Depuis des milliers d’années, cette croyance jouit d’une vitalité qui ne se dément pas, sans doute parce qu’elle répond à un besoin spirituel des citoyens.

À noter qu’un dossier du rituel Hâu dông (médiumnité), qui relève du culte des Déesses-Mères, a été soumis à l’UNESCO par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, en vue d'une reconnaissance comme patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Le tourisme aspire à accueillir cinq millions de visiteurs étrangers en 2022 Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam (VNAT), au cours des sept premiers mois de l'année, le tourisme national a enregistré un taux de croissance mensuel moyen de 62%.