08/11/2018 23:56
Le Comité national de la sécurité routière et l’ambassade de Suède au Vietnam ont organisé, jeudi 8 novembre à Hanoï, un colloque international sur l’amélioration de la sécurité routière.
>>Deux millions de casques de moto pour des élèves pour l'année scolaire 2018-2019
>>Le développement durable et les transports publics au centre d’une table ronde

Le vice-président du Comité national de la sécurité routière du Vietnam, Khuât Viêt Hùng, lors du colloque.

L’événement, qui a rassemblé des représentants du secteur des transports, des diplomates et des journalistes, dont le vice-président du Comité national de la sécurité routière du Vietnam, Khuât Viêt Hùng, et l’ambassadeur de Suède au Vietnam Pereric Högberg, a mis en lumière les efforts politiques les plus récents aux niveaux national et international pour améliorer et promouvoir la sécurité routière au Vietnam.

Khuât Viêt Hùng a apprécié les efforts de coopération entre les parties suédoise et vietnamienne dans la recherche des causes des accidents de la route ainsi que de  mesures pertinentes pour y remédier.

Selon lui, la Suède est l’une des nations les plus sûrs au monde en termes de sécurité routière. Son projet international de sécurité routière "Vision zéro" a obtenu de bons résultats dans le monde entier. Le Vietnam voudrait profiter de ces expériences suédoises pour améliorer la sécurité de son réseau routier.

Pour sa part, le Docteur Mark Everling, de l’Administration nationale suédoise des Transports, a déclaré que le projet "Vision zéro" a comme objectif un réseau routier sans tués ni blessés graves. Ce projet a été approuvé par le parlement suédois en octobre 1997. Cette "Vision zéro" est actuellement adoptée par un nombre croissant de villes de par le monde.

Vue générale du colloque international sur l’amélioration de la sécurité routière au Vietnam.

Le directeur du Centre de gestion et de direction de la circulation urbaine de Hanoï, Nguyên Hoàng Hai, a souligné que ces trois dernières années, si le nombre de morts et de blessés sur les routes au Vietnam avait diminué, la mortalité demeurait encore très élevée. Les accidents de la route sont la première cause de décès chez les 15-29 ans. Le taux de mortalité par accident de la route à Hanoï, est en moyenne, autour de 8 morts pour 100.000 habitants.

En outre, les pertes économiques des embouteillages à Hanoï sont de 1 à 1,2 milliard de dollars par an. Les citoyens de la capitale perdent environ un million d’heures par an à cause de ce fléau. "Pour résoudre ces problèmes, on doit améliorer la gestion du trafic, développer les transports publics, augmenter la capacité des infrastructures existantes et en construire de nouvelles", a-t-il conclut

À l’issue de ce colloque, les intervenants ont affirmé que pour réduire la mortalité par accident de la route au Vietnam, il faut augmenter la conscience des automobilistes sur ce sujet, encourager des habitants à porter les casques et les ceintures de sécurité en circulation, réduire de la vitesse de véhicules sur les routes nationales et interprovinciales.

Texte et photos : Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.