11/03/2019 23:04
>>L'Indonésie devrait accueillir une course de MotoGP urbaine dès 2021
>>MotoGP: Marquez s'impose au GP de Malaisie, Johann Zarco 3e

L'Italien Lorenzo Baldassarri (Kalex) a remporté la course des Moto2 dimanche 10 mars lors du premier Grand Prix de l'année au Qatar, devançant le Suisse Thomas Lüthi (Kalex) de quelques centimètres. Lüthi, parti de la 7e place, a effectué une superbe remontée, ne parvenant toutefois pas à battre Baldassarri dans les derniers mètres alors qu'il le talonnait pendant le dernier tour. "Thomas poussait très fort dans les derniers tours mais heureusement j'ai réussi à fermer la porte dans l'ultime virage", a indiqué le pilote italien de 22 ans qui remporte ainsi sa 3e victoire en Moto2 après San Marin en 2016 et la Belgique l'an dernier. "J'ai eu du mal à trouver le bon rythme dans les premiers tours, a souligné le pilote suisse. Si j'ai perdu la course ce n'est pas dans le dernier tour, c'est dans les premiers". Lüthi est, à 32 ans, le doyen du plateau de Moto2 car il a décidé cette année de redescendre d'un échelon après une saison mitigée en MotoGP l'an dernier au cours de laquelle il n'a marqué aucun point. L'Allemand Marcel Schrotter (Kalex), parti en pole-position, a terminé troisième alors que Xavi Vierge (ESP/Kalex), parti en deuxième position sur la grille, n'a pu faire mieux que 10e. Les Moto2 sont équipées pour la première fois cette saison du moteur trois cylindres Triumph qui a remplacé le quatre cylindres Honda comme fournisseur unique du plateau, la cylindrée passant du même coup de 600cc à 765cc et les motos tournant en moyenne une seconde et demie plus vite au tour.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.