16/10/2018 10:14
Trois mois de pluie en quelques heures et un bilan très lourd: au moins 12 personnes ont été tuées dans la nuit de dimanche 14 octobre à lundi 15 octobre à la suite de violents orages ayant provoqué de graves inondations dans l'Aude (France), placé en vigilance rouge depuis 06h00 lundi 15 octobre.
>>Orages et inondations font six morts dans l'Aude
>>Orages: trois morts dans l'Aude, annonce le préfet

Des inondations dans l'Aude. Photo: AFP/VNA/CVN

En l'espace de 5 heures, entre 150 et 300 mm d'eau sont tombés sur l'agglomération de Carcassonne, selon Météo-France. Mais des débordements sont encore prévus dans les heures à venir et des évacuations étaient en cours en début de soirée près de Narbonne.

Selon le dernier bilan de la préfecture, cet "épisode méditerranéen de type cévenol" a fait au moins 12 morts, huit blessés graves et une personne est portée disparue: 7 à Trèbes, 2 à Villegailhenc, 1 à Villardonnel, 1 à Villalier et en soirée un corps a été découvert à Carcassonne. Il s'agit d'intempéries parmi les plus meurtrières depuis une dizaine d'années.

De nombreuses routes étant coupées, des habitants sont secourus par hélitreuillage. "Sur le Narbonnais, le pic de crue est attendu pour 21h00" et "l'évacuation des habitants d'une partie de Cuxac-d'Aude et la zone des poldes de Coursan est en cours", selon la préfecture.

Quatre communes ont déjà été évacuées: Pezens, Trèbes, Villegailhenc et Villemoustaussou, selon la préfecture. "Les habitants ne peuvent pas réintégrer la commune jusqu'à nouvel ordre".

Le Premier ministre Edouard Philippe est arrivé en fin d'après-midi avec le ministre de la Transition écologique François de Rugy. Il a annoncé une "procédure de catastrophe naturelle accélérée". Le président Emmanuel Macron se rendra dans l'Aude "dès que possible", a annoncé l'Élysée.

"J'ai tout perdu, ordinateur, télé, les papiers... On ne peut plus habiter ici. C'est toutes les maisons de la rue qui sont comme ça. On ne s'attendait pas à ça hier (dimanche, 14 octobre), avec la vigilance orange. Ça veut rien dire vigilance orange!", s'est emporté un habitant de Villegailhenc, Johnathan Lafuente, âgé d'une trentaine d'années.

Le pont central de la localité est effondré, faisant de la ville une "quasi île" selon la gendarmerie. Les voitures aux carrosseries défoncées, qui s'entassent les unes sur les autres, sontprogressivement enlevées à la tractopelle par le service d'urbanisme.

"Tout le monde est sous le choc parce que ça été très violent" avec des "maisons qui ont 1m20 d'eau et les bâtiments communaux idem", a confirmé le maire, Michel Proust.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune