09/06/2022 17:35
Bien que les exportations de riz du Vietnam soient confrontées à de nombreux défis, elles devraient augmenter fortement au cours des six derniers mois de 2022.
>>Construire une chaîne d'approvisionnement durable pour les exportations de riz
>>Le Vietnam récolte un franc succès sur le marché du riz

Riz à l'exportation de la compagnie Vinafood au port de Sài Gon.
Photo : VNA/CVN

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, si de janvier à avril environ 500.000 tonnes ont été exportées en moyenne mensuelle, en mai, le volume a considérablement augmenté, atteignant 800.000 tonnes pour une valeur de 386 millions d'USD.

Au total, les exportations de riz au cours des cinq premiers mois de 2022 ont atteint 2,86 millions de tonnes et 1,39 milliard d'USD, en hausse de 10,3% en volume.

Avec l'augmentation de la demande sur les marchés, il est prévu que les exportations nationales continueront d'augmenter fortement au cours des derniers mois de l'année, en particulier vers les Philippines et la Chine. La raison en est que la production en Chine a été réduite à cause des inondations et que les stocks des Philippines chutent fortement.

Face aux fortes fluctuations de la demande mondiale, le ministère de l'Industrie et du Commerce prévoit que les exportations nationales en 2022 atteindront plus de 6,4 millions de tonnes, soit 200.000 à 300.000 tonnes de plus qu'en 2021.

Selon Nguyên Quôc Toan, directeur du Département de la transformation des produits agricoles et du développement des marchés, ministère de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré : "Les exportations de riz sont très actives en raison de la forte demande de marchés tels que la Chine et le Bangladesh, l'Iran et le Sri Lanka. En outre, les exportations vers l'UE devraient fortement augmenter en 2022 grâce aux incitations de l'accord de libre-échange UE-Vietnam".

Cependant, il existe également de nombreux difficultés et défis, en particulier en Chine, car les douanes chinoises appliquent des réglementations d’import-export plus strictes.

La grande difficulté, c'est que l'Afrique, marché moyen mais potentiel, s'est tournée vers l'achat de riz indien pour bénéficier de prix et de frais de port moins élevés, même si la qualité du riz indien est moindre que celle du riz vietnamien.

CPV/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Coopération touristique pour une reprise rapide et un développement durable Le Forum de coopération du tourisme vietnamien 2022, intitulé "Croissance du tourisme international et reprise complète du tourisme vietnamien", se tient les 8 et 9 août à Hô Chi Minh-Ville.