03/09/2019 11:40
Les Bleus ont repris lundi 2 septembre le chemin de Clairefontaine pour préparer la réception de l'Albanie et d'Andorre en qualifications pour l'Euro-2020, une rentrée des classes séchée par Paul Pogba, forfait de dernière minute et remplacé par l'Espoir Mattéo Guendouzi.
>>Bleus: Ikoné en invité surprise d'un groupe ouvert à Laporte
>>Qualifs Euro-2020: la France se reprend et reprend la tête

De gauche à droite: Lucas Digne, Olivier Giroud et Hugo Lloris arrivent à Clairefontaine, le 2 septembre. Photo: AFP/VNA/CVN

Le premier rassemblement de la saison a débuté sous le soleil des Yvelines, où les Bleus sont arrivés dans l'après-midi, mais les nuages ont continué de s'accumuler au-dessus de la tête de Didier Deschamps.

Déjà touché par une multitude de forfaits, venant de Kylian Mbappé, N'Golo Kanté, Ousmane Dembélé ou encore Tanguy Ndombélé, le sélectionneur a dû composer lundi après-midi avec celui de son champion du monde Paul Pogba, pilier inamovible du milieu de terrain tricolore.

Le Red Devil "a un problème de cheville, il est en train de passer des examens à Manchester, je suis en attente des résultats", a expliqué Deschamps en conférence de presse peu avant que ne tombe l'annonce. "S'il n'était pas disponible, j'aviserais".

Le technicien basque n'est pas allé chercher bien loin puisqu'à Clairefontaine, il y avait déjà Guendouzi, présent dans le camp de base fédéral avec les Espoirs de Sylvain Ripoll!

À 20 ans, le milieu d'Arsenal (9 sélections en Espoirs) va découvrir le Château de la grande équipe de France, ses stars Hugo Lloris, Blaise Matuidi et Antoine Griezmann, et ses entraînements à haute intensité, dès lundi soir 2 septembre.

"Calendriers démentiels" 

Le joueur de la France, Paul Pogba, lors du match à Andorre en qualifications de l'Euro 2020, le 13 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN 

Si l'ancien joueur de Lorient, arrivé à l'été 2018 à Londres où il est désormais titulaire, aura forcément le sourire, c'est plutôt la soupe à la grimace du côté de Deschamps.

"Quand vous êtes international et que vous jouez les grandes compétitions, vous enchaînez et à un moment le physique est soumis à de telles cadences... À un moment c'est l'un, à un moment c'est l'autre. Là je ne vous cache pas que j'en ai beaucoup au même moment, je m'en serai bien passé", a soufflé le sélectionneur, dénonçant les "calendriers démentiels" des footballeurs.

Samedi 31 août, c'est Aymeric Laporte qui a jeté l'éponge, sorti sur civière après une blessure au genou droit avec Manchester City.

Déjà, "DD" avait dû modifier ses plans et rappeler Samuel Umtiti, cantonné à un rôle de remplaçant avec le Barça, où Clément Lenglet lui a chipé sa place ces derniers mois... comme en équipe de France.

"+Sam+ revient avec nous même si sa situation n'a pas évolué" en Catalogne, "mais il est en bonne condition", selon le patron des Bleus qui a néanmoins reconnu "un petit souci de rythme" chez le défenseur central de 25 ans.

Le sort semble en tout cas s'acharner sur Laporte, le défenseur des Citizens souvent snobé par Deschamps malgré des performances remarquées avec le club double champion d'Angleterre. Il réclamait depuis plus de deux ans de revenir en équipe de France, sa dernière convocation remontant à mars 2017.

"Très heureux d'être convoqué en équipe nationale! Ça prouve que tout vient à point à qui sait attendre", s'était enthousiasmé l'ancien joueur de l'Athletic Bilbao après avoir vu son nom enfin coché dans la liste du technicien.

Hernandez de retour 

Si Laporte devra de nouveau s'armer de patience, ce ne sera pas le cas d'Ikoné, appelé pour la première fois chez les A à 21 ans.

Le Lillois profite du forfait de Kylian Mbappé sur l'aile droite, mais aussi de l'absence des attaquants Florian Thauvin, Ousmane Dembélé ou encore Anthony Martial, tous blessés ou en phase de reprise.

L'ex-international Espoirs voudra bien sûr convertir son intérim en engagement sur le long terme et il lui faudra pour cela convaincre le sélectionneur, lequel a déjà vanté "ses qualités spécifiques de vitesse et de provocation", tout comme son "efficacité" comme passeur et buteur.

"Il est un petit peu sur la réserve, (...) il aura des étapes à franchir et il en franchira une avec nous en venant ici", a souligné Deschamps, l'invitant à se concentrer sur son jeu avant tout. "C'est un +23e+ censé nous apporter un plus sur les deux matches qui nous attendent".

Ce qui attend les Bleus, c'est l'Albanie samedi 7 septembre puis Andorre mardi 10 septembre, deux rencontres au Stade de France pour relancer la course qualificative à l'Euro-2020. Avant la reprise, ils sont en tête du groupe H, en compagnie de la Turquie et de l'Islande mais avec toutefois une meilleure différence de buts.

"On est trois équipes à neuf points, là on va jouer l'Albanie qui a six points et qui est encore dans le coup", a résumé Deschamps, toujours soucieux de maintenir ses joueurs sous pression.

Il pourra compter sur le retour de son latéral gauche Lucas Hernandez, opéré d'un genou en avril et absent des Bleus depuis l'automne dernier. Enfin une bonne nouvelle dans cette série noire.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Saigontourist fait sa promo à Hô Chi Minh-Ville et Cân Tho Le voyagiste Saigontourist a participé récemment à deux événements de promotion touristique. Il s’agissait de la fête "Hô Chi Minh-Ville - développement et intégration" et de la Foire internationale du tourisme du Vietnam 2019 (VITM) à Cân Tho.