10/03/2020 16:29
Le Centre d'oncologie et le Département du travail social de l'hôpital Cho Rây de Hô Chi Minh-Ville ont mis en service récemment une zone d'activités communes pour les patients atteints de cancer. C'est l'un des efforts concrets pour motiver et soulager la douleur des patients atteints de cancer et traités ici.
>>"Un message - Des millions de mots d'amour envoyés aux patients cancéreux"
>>Quelque 650 experts à une conférence sur la lutte anti-cancer
           
Une patiente atteinte de cancer plongée dans la lecture.

L'espace d'activités pour les patients a été installé dans le Département des cancers du sein. Il dispose de nombreuses étagères remplies de livres scientifiques spécialisées sur cette maladie afin que les patients puissent en apprendre davantage. En outre, il existe de nombreux livres de la série "Bouillon de poulet pour l'âme" ou des livres sur le sens de la vie. En particulier, ici, des casiers sont à disposition pour les perruques, les soutien-gorge et les bonnets gratuits pour les patients cancéreux qui en ont besoin.

"Les personnes atteintes de cancer se sentent souvent mélancoliques, déroutées et inquiètes. Ces ouvrages les aideront à remonter leur moral afin d'avoir plus de motivation pour lutter contre cette terrible maladie. Ils ont été soigneusement sélectionnés pour leur contenu afin de garantir que tout le monde puisse avoir accès à des sources d'informations correctes et scientifiques, permettant ainsi de mieux comprendre la maladie", a déclaré Le Minh Hiên, chef du Département du travail social de l’hôpital Cho Rây.

Tenant le livre Ung thu biêt som tri lành (La détection précoce et le traitement du cancer) du Professeur Nguyên Chan Hung, président de la Société vietnamienne du cancer, Ta Thi Ngat (44 ans, habitante de la province de Dông Nai) a déclaré : "Si je m’y étais prise plus tôt, j’aurais eu recours à un traitement précoce. Malheureusement, c’est déjà tard pour moi".

Des perruques gratuites pour les patients.

On lui avait diagnostiqué un cancer du sein depuis longtemps, mais elle et sa famille étaient déterminées à ne pas aller à l'hôpital et de suivre un traitement à la maison à base d’herbes médicinales. C’est au moment où son sein était enflé et douloureux qu’elle a dû être hospitalisée car sa maladie évoluait de manière sérieuse. "Grâce à cette bibliothèque, je peux lire et étudier des livres sur le cancer, cela m’a tranquillisé", a-t-elle déclaré. En plus, elle ainsi que de nombreux autres patients ont partagé des informations et ont consulté des médecins.

Docteur Huynh Quang Khanh, chef du Département des cancers du sein de l'hôpital Cho Rây a ajouté que la zone d’activités communes dédiées aux patients est considérée  comme un canal d'informations, ainsi que le lieu de divertissement pour des patients après chaque période de chimiothérapie et de radiothérapie.

Selon le Ministère de la Santé, le cancer du sein est un cancer courant chez les femmes vietnamiennes et dans la plupart des pays du monde. Selon les statistiques de l'Observatoire mondial du cancer (Globocan) en 2018, notre pays compte 164.671 nouveaux cas de cancer chaque année, dont 9,2% de cancers du sein. Rien qu'à Hô Chi Minh Ville, le taux d'incidence du cancer du sein est de 19,7 / 100 000 personnes.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.