Dix-huit ans de prison ferme pour quatre trafiquants d'écailles de pangolins

Le Tribunal populaire de Hanoï a condamné mardi 12 juillet trois femmes et un homme à un total de 18 ans de prison ferme pour transport et commerce illégaux de 984 kg d'écailles de Phataginus tricuspis.

>>Un hôpital de la seconde chance pour les pangolins

>>Intensifier la lutte contre le trafic d’animaux sauvages

Le procès à Hanoï, le 12 juillet.
Photo : QDND/CVN

L'instigatrice de l'affaire, Nguyên Thi Chinh, originaire de la province de Vinh Phuc (Nord), a écopé de sept ans, et Hoàng Thi Hiên Phuong (Hanoï), la courtière, à 5 ans. Nguyên Van Su (Vinh Phuc) a été condamné à deux ans de prison pour avoir transporté illégalement les écailles, et son complice Nguyên Thi Hà, également de Vinh Phuc, à 4 ans.

Le pangolin à petites écailles ou pangolin à écailles tricuspides (Phataginus tricuspis) est un mammifère couvert d’écailles kératineuses de la famille des Manidae. C’est un petit pangolin avec un poids au plus de 3 kg et une longueur totale de 1m. Il est largement distribué dans les forêts tropicales humides et les plantations commerciales d’Afrique de l'Ouest et d’Afrique centrale.

Il a été catégorisé comme une "espèce en danger" sur la Liste rouge des espèces menacées de l’IUCN.


VNA/CVN