23/05/2017 15:56
Les économistes constatent que cette année, l’économie mondiale recèle des instabilités. Le système bancaire du Vietnam en subit les conséquences. Consciente de ce fait, la Banque d’État du Vietnam (BEV) utilise tous ses instruments pour résoudre les éventuelles difficultés.
>>Le taux de créances douteuses pourrait s’élever à 8,86%
>>La croissance du crédit la plus élevée depuis six ans
>>Une année de défis pour le système bancaire
>>La valeur des actifs des organismes de crédit dépasse 378 milliards de dollars
 
La forte croissance de la valeur à l’importation par rapport à l’exportation, l’important déficit commercial avec la Chine, et la possibilité d’un relèvement du taux de change par la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) en juin prochain, sont des défis pour la Banque d’État du Vietnam (BEV) en termes de management de la parité dollar-dông.
 
La plupart des spécialistes prévoient que le taux de change oscillera d’entre 2 et 3% cette année. Photo : Thê Linh/CVN

Cette année est une année de plein de fluctuations et de défis pour les économies émergentes, dont celle du Vietnam. La Fed prévoit de relever le taux d’intérêt deux ou trois fois cette année, ce qui sera un problème pour une majorité d’économies émergentes qui, généralement, empruntent en dollars. L’économie mondiale et les marchés financiers connaîtront des évolutions. Fin avril 2017, le déficit commercial du Vietnam a atteint 2,8 milliards de dollars. Selon le Comité national de contrôle des finances (NFSC), la forte croissance des importations, entraînant un déficit du commerce extérieur croissant, est la plus grande pression en termes de gestion du marché du change en 2017. Selon les prévisions du NFSC, cette année, le déficit commercial du Vietnam sera de l’ordre de 3,5%.
 
Un autre facteur qui menace la stabilité des taux de change, c’est la tendance à la dévaluation du ren minbi, alors que le déficit commercial du Vietnam avec la Chine se creuse toujours, de 23,7 milliards de dollars en 2013 à 28 milliards en 2016.
 
C’est probabilité presque certaine que la Fed décidera d’une hausse du taux de change en juin prochain avec, sur un long terme, un delta de 3% en 2019.
 
Le taux de change oscillera
de 2 à 3% cette année 

 
Selon les estimations du gouverneur de la BEV Lê Minh Hung, ces derniers temps, le marché financier mondial témoigne d’une série de fluctuations importantes avec, pêle-mêle, le Brexit, les nouvelles politiques du président américain Donal Trump, le relèvement du taux de change du Fed... En effet, depuis le début de l’année, la BEV a pratiqué une gestion prudentielle du taux de change dans le but de stabiliser le marché. Entre janvier et avril 2017, la parité entre dollar américain et dông vietnamien n’a progressé que d’environ 1,1%.
 
La BEV s’engage à mettre en oeuvre de manière souple ses politiques monétaires. Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

Selon les spécialistes, sur le court terme, le taux de change n’entraînera pars de choc. L’économiste Cân Van Luc souligne qu’il ne faut pas s’alarmer sur cette décision de la Fed. Par exemple, en mars 2017, après une même décision, les cours du dollar américain ont baissé au Vietnam, et l’attrait de l’investissement direct étranger n’a pas varié.
 
La plupart des spécialistes prévoient que le taux de change oscillera d’entre 2 et 3% cette année, un niveau similaire à celui des dernières années qui montre le degré de résilience de l’économie nationale devant de tels évènements.
 
Pour mieux résister contre des évolutions imprévisibles sur le marché financier mondial, la BEV continuera de réviser régulièrement le taux central de change sur la base des fluctuations du marché monétaire afin de conserver stable la parité du dông, en vue de maintenir la confiance de la population dans la monnaie nationale. La gestion des taux de change et du marché des devises suivra précisément les fluctuations du marché mondial. La BEV s’engage à mettre en oeuvre de manière souple ses politiques monétaires.
 
Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).