16/01/2019 23:53
Le pilote français Stéphane Peterhansel (Mini), 13 fois vainqueur du Dakar et 4e au classement général de l'édition 2019, a du abandonner après seulement 26 km de spéciale, mercredi 16 janvier, a annoncé l'organisation dans un communiqué.
>>Dakar: Loeb maintient le suspense
>>Dakar: Loeb s'écroule, al-Attiyah se renforce

Le pilote français Stéphane Peterhansel (Mini) lors de la 8e étape du Dakar, entre San Juan de Marcona et Pisco, au Pérou, le 15 janvier.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les circonstances exactes ne sont pas encore connues mais, selon les organisateurs, l'abandon serait consécutif à un mauvais saut de la voiture au km 26.

De même source, son co-pilote David Castera a du être évacué avec des problèmes de lombaires.

Loeb puissance 4

Et de quatre pour Sébastien Loeb! Le Français a décroché sa quatrième victoire sur le Dakar-2019, mardi 15 janvier, en remportant la 8e étape, qui le ramène à 46 minutes du leader du général, Nasser al-Attiyah (Toyota).

La démonstration de force de l'Alsacien (Peugeot), au terme de 575 km dont 360 de secteur sélectif, a été totale puisqu'il laisse al-Attiyah à 7 min 27 sec et le Polonais Jakub Przygonski (Mini) à 15 min 15 sec.

Désormais 3e d'un classement général toujours dominé par le Qatari, Loeb pointe à 16 petites secondes de l'Espagnol Nani Roma (Mini).

"On est dans le coup pour la 2e place. Mais si il (Nasser al-Attiyah) continue comme ça, à ne pas faire de connerie, ça va être dur", a assuré Loeb.

"On revient dans le coup pour la 2e place, c'est plutôt pas mal quand même. Cela ne remplace rien, ça ne remplace pas une victoire. Ce n'est pas fini, on va continuer."

Stéphane Peterhansel (Mini) glisse à la 4e place (+53 min 30 sec) après une nouvelle journée compliquée.

Al-Attiyah, impeccable depuis le début de ce Dakar péruvien, n'est plus qu'à une portée du fusil de son troisième sacre, jeudi 17 janvier, à Lima.

"C'était une très bonne étape. On a essayé de pousser dans les dunes et on a fini devant Stéphane Peterhansel et Nani Roma", a expliqué le Qatari.

"Il reste encore deux jours, ce ne sera pas facile. Demain, il faudra être sur nos gardes et être fort. Mais, sur les 300 km, je sais qu'on aura Giniel (de Villiers, NDLR) juste derrière, il pourra nous aider. On va rester ensemble."

Du côté des motos, le Français Adrien van Beveren (Yamaha) avait promis, la veille, d'attaquer: il termine 6e à 11 min 48 sec du vainqueur, le tenant du titre Matthias Walkner (KTM).

Mais la bonne opération du jour est pour Toby Price. Profitant de la casse moteur du leader, l'Américain Ricky Brabec (Honda), l'Australien de KTM a pris la tête du général avec 1 min 3 sec d'avance sur le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna). Le tout avec un poignet "en feu", selon ses propres mots.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc

Une année de succès pour Saigontourist 2018 a été une année pleine de réussite pour le voyagiste Saigontourist, avant tout grâce à ses nombreux programmes dont les résultats ont été au-delà des espérances.