10/11/2019 20:46
Nguyên Tân Vuong est un jeune entrepreneur habitant à Lâm Son, une commune de la province méridionale de Ninh Thuân. Dire de ses affaires qu’elles sont florissantes serait à la limite du pléonasme : il cultive en effet des orchidées qu’il commercialise ensuite.
>>Hô Chi Minh-Ville a de forts potentiels d’exportations d’orchidées
>>Le paradis terrestre existe au Tây Nguyên

Le jardin des orchidées de Nguyên Tân Vuong.
Photo: NTTV/CVN

Au départ, ça ressemble davantage à un projet de parfumerie qu’à un projet de start-up. "Griffe du dragon", "Écaille du dragon", "Queue de mustélidés", "Dendrobium Anosmum"… Nguyên Tân Vuong collectionne les variétés d’orchidées comme d’autres les perles…

Rien ne le prédisposait pourtant à faire fortune grâce aux fleurs. Autodidacte s’il en est, il s’est attelé à la tâche avec une belle ardeur, mais aussi avec une sacrée main verte : au bout de trois ans, il avait réussi à créer et à multiplier de nouvelles espèces ayant de hautes valeurs économiques. Chaque pot de "Dendrobium Anosmum" - sa spécialité - vaut ainsi plusieurs centaines de millions de dôngs.

Le secret de sa réussite ? Du travail, du travail et aussi du travail… Mais pas que. 

"Je ne crois pas qu’il puisse y avoir de projet digne de ce nom s’il n’y a pas une passion, au départ. Ensuite, on apporte ce qu’il faut sur le plan technologique, sur le plan commercial… Mais c’est la passion qui guide tout", confesse-t-il bien volontiers.    

Les serres de Nguyên Tân Vuong abritent aujourd’hui plusieurs centaines de "Dendrobium Anosmum". Ces fleurs lui valent non seulement des milliards de dôngs, mais aussi l’admiration des autorités locales, qui voient en lui un jeune entrepreneur exemplaire, comme l’explique Nguyên Thi Hai, secrétaire adjointe de la section du Parti communiste du Vietnam de la commune de Lâm Son. 

"Vuong est allé un peu partout à la recherche de nouvelles variétés d’orchidées. Il s’est donné beaucoup de mal pour monter son affaire. Nous, de nôtre côté, nous lui avons accordé des crédits à taux préférentiel: c’est bien normal de soutenir des gens comme lui !", dit-elle. 

Nguyên Tân Vuong.
Photo: NTTV/CVN

D’après Nguyên Tân Vuong, pour croître, les orchidées ont surtout besoin de lumière et d’humidité. Les pots doivent être suspendus à environ deux mètres au-dessus du sol. Un seul arrosage quotidien est nécessaire. Sinon, il faut bien évidemment veiller aux insectes nuisibles…   

Mais tous ces conseils avisés, le jeune horticulteur les partage volontiers avec celles et ceux qui veulent suivre son exemple, et qui sont de plus en plus nombreux, à en juger par les propos de Hà Thi Thu Hang, secrétaire de l’antenne de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh du district de Ninh Son.

"La réussite de Vuong a donné à pas mal de jeunes l’envie d’entreprendre… Alors on va essayer de trouver des financements pour soutenir cet élan…", explique-t-elle. 

Pour Nguyên Tân Vuong, une éclosion en appelle une autre… Botaniste autant qu’horticulteur, il essaie de créer d’autres variétés. Il a en tout cas apporté la preuve que l’on pouvait réussir en affaire tout en apportant une touche de couleur et de poésie à ce monde… Peut-être sa plus belle réussite… 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Investissement égyptien dans les services de voyage au Vietnam La Sarl Wanna Explore Travel, basée en Égypte, s’est vu remettre le certificat d’investissement pour exploiter des services de voyage, de circuits touristiques et autres services de soutien à la navigation aérienne au Vietnam.