24/02/2020 22:43
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a présidé lundi 24 février à Hanoï une réunion de la permanence du gouvernement sur la prévention et la lutte contre l’épidémie d’infection respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus (COVID-19).
>>Les personnes en provenance de R. de Corée doivent faire une déclaration médicale
>>COVID-19 : Hanoï poursuit des mesures préventives 
>>Tourisme à Nha Trang : après l'épidémie, retours à la normale

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'exprime lors de l'événement, le 24 février à Hanoï. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Lors de la réunion, le vice-ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, a annoncé que le Vietnam ne détectait aucun nouveau cas de contamination par le SARS-CoV-2 depuis le 13 février. Il a rappelé que le pays avait déploré à ce jour 16 cas, lesquels étaient tous guéris, et que 15 étaient sortis de l’hôpital, le cas restant en sortirait dans quelques jours. 

Au niveau mondial, selon le vice-ministre Nguyên Thanh Long, lundi 24 février, à 12h00, le SARS-CoV-2 a tué 2.619 personnes et en a contaminé 79.363 dans 33 pays et territoires dans le monde. Récemment, la République de Corée a rehaussé au plus haut son niveau d’alerte. La ville sud-coréenne de Daegu est la 4e plus grande en République de Corée et il existe 14 lignes aériennes entre Daegu et le Vietnam. Plus de 50.000 Vietnamiens vivent à Daegu et dans la province de Gyeongsang du Nord.

Vu cette situation, le vice-ministre Nguyên Thanh Long a insisté sur la nécessité de prendre des mesures efficaces pour limiter le risque d’entrée du virus via les vols en provenance de Daegu. 

Éviter la propagation du virus

De son côté, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné qu’il fallait éviter la propagation du virus au Vietnam. "Protéger la santé et la vie des habitants est une demande, une mission qui doit être accomplie", a-t-il déclaré, ajoutant que tous les quatre jours, la permanence du gouvernement se réunissait pour étudier des rapports et rechercher des mesures appropriées.

Le vice-ministre de la Santé, Nguyên Truong Son (droite), offre un bouquet de fleurs au patient chinois Li Ding, le 12 février à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Dinh Hang/VNA/CVN

Indiquant que l’épidémie continuait d’évoluer de façon complexe dans de nombreux pays, dont la Chine, le Japon et la République de Corée qui étaient de grands partenaires économiques du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc a ordonné de poursuivre les mesures de prévention et de lutte, dont la mise en quarantaine des personnes en provenance des zones touchées. Il a demandé au ministère de la Santé de mener à bien les campagnes de prévention et de lutte contre l’épidémie pour détecter rapidement les cas d’infection et limiter les décès. Il a recommandé au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme d’appeler les habitants à limiter ou éviter les voyages qui ne sont pas nécessaires dans les zones contaminées. Il a également insisté sur la nécessité de continuer de limiter les foules... 

Le Premier ministre a accepté l’idée sur la promulgation d’une directive supplémentaire sur le renforcement de la prévention et de la lutte contre l’épidémie après cette réunion de la permanence du gouvernement. Il a par ailleurs encouragé à renforcer les activités économiques pour assurer la stabilité et atteindre les objectifs socio-économiques déjà fixés.

Concernant le retour à l’école des élèves et étudiants, le chef du gouvernement a demandé de suivre de près la situation de l’épidémie dans le monde pour prendre une décision sur ce sujet lors de la prochaine réunion de la permanence du gouvernement, prévue à la fin de cette semaine.

Le même jour 24 février, le chef du gouvernement a présidé une réunion de la permanence du gouvernement concernant le budget d’État destiné à la gestion et à l’entretien des infrastructures ferroviaires nationales. Il a demandé aux organes compétents de rechercher rapidement des mesures pour lever les obstacles financiers dans ce secteur afin d’éviter des influences éventuelles sur la vie des travailleurs, tout en garantissant la conformité à la loi.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).