21/07/2021 18:35
Le ministère de l'Industrie et du Commerce a demandé de rouvrir tous les marchés traditionnels pour pouvoir satisfaire les demandes de la population en matière d'alimentation après une dizaine de jours de confinement strict à Hô Chi Minh-Ville et dans les provinces du Sud.
>>COVID : Hô Chi Minh-Ville déploie un plan de vaccination pour les étrangers
>>Hô Chi Minh-Ville : séparer de toute urgence les patients de COVID-19
>>COVID-19 : l'hôpital FV vaccinera la communauté française dans le Sud

Clients attendant leur tour pour entrer faire leurs courses au supermarché Co.op dans la ville de Thu Duc, à Hô Chi Minh-Ville, le 13 juillet

''Les organismes compétents doivent coopérer étroitement pour encadrer les chaînes de distribution de marchandises destinées aux villes et provinces méridionales'', a annoncé Nguyên Hông Diên, ministre de l’Industrie et du Commerce, lors d’une visioconférence tenue lundi 19 juillet, en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural Lê Minh Hoan et d’autres représentants des services des villes et provinces concernées.

D'après le directeur adjoint du Service de l'industrie et du commerce de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Nguyên Phuong, la mégapole du Sud s'est mise à rouvrir les marchés traditionnels mais a du mal à assurer l'approvisionnement en marchandises, ce qui entraîne une hausse des prix. La raison en est que dans les grandes zones de production, les gens n’étaient pas autorisés dernièrement à se rendre dans les champs pour récolter à cause des exigences de distanciation sociale.

Truong Van Ba, directeur du Département de gestion des marchés de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré de son côté que si les services compétents ne fluidifiaient pas rapidement l’approvisionnement en produits, les marchandises ne seraient pas disponibles et ce même si les marchés seraient de nouveau ouverts. Dans ce cas-là, la hausse des prix seront inévitables.

M. Ba a donc proposé au ministère de l'Industrie et du Commerce de travailler avec celui des Finances pour demander rapidement aux autorités fiscales locales de se coordonner avec les services de gestion du marché pour enquêter et vérifier certaines flambées des prix.

Un représentant du Département de gestion du marché de la province de Tiên Giang (Sud) a, pour sa part, indiqué que la région faisait face à de nombreuses difficultés d'approvisionnement alimentaire, principalement au niveau du transport en raison de la différence entre les points de contrôle de différentes localités.

Selon Bùi Ta Hoàng Vu, directeur du Service de l'industrie et du commerce de Hô Chi Minh-Ville, il manque aujourd'hui environ 1.500 tonnes de fruits et légumes ainsi qu’entre 300.000 et 400.000 œufs pour satisfaire les repas quotidiens des habitants de la mégapole du Sud, bien que les camions transportant de telles marchandises du Sud-Est à Hô Chi Minh-Ville soient prioritaires.

Habituellement, les localités du delta du Mékong disposent de trop de marchandises car la consommation de cette région ne représente que 1/6 de la production récoltée. Le reste va généralement vers la mégapole du Sud. Mais actuellement, une grande quantité de produits agroalimentaires des localités du delta du Mékong est stockée du fait du blocage du transport, conformément à la directive 16 sur l'application de la distanciation sociale.

Truong Thành Danh, directeur du Service de l'agriculture et du développement rural de Vinh Long, informe que la capacité de production agricole de cette province du delta du Mékong est assez abondante. Au cours des six derniers mois de  l'année, sa production de fruits et légumes atteindra 3.000 tonnes alors que la consommation dans la localité n’est estimée qu’à 500 tonnes. Par ailleurs, Vinh Long produit 600.000 œufs pour une consommation locale de 330.000. La province exporte aussi 17 tonnes de patates douces. Depuis que les localités du Sud mettent en œuvre la directive 16, les produits agricoles de Vinh Long sont en surnombre. Leur écoulement est difficile et leurs prix sur place sont en chute libre.

Un impératif

Clients faisant la queue à l’entrée du supermarché Co.op, dans l’avenue Hanoï, après neuf jours d'application de la distanciation sociale imposée dans toute la ville, le 17 juillet.

Le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce et  chef du Comité directeur pour l'approvisionnement en marchandises du Sud, Dô Thang Hai, a déclaré que pour en assurer l'approvisionnement de Hô Chi Minh-Ville, il serait nécessaire de rouvrir les marchés traditionnels. 

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Lê Minh Hoan, a souligné que les trois étapes de la production agricole - de la récolte et du transport à la distribution - ne pourraient pas fonctionner séparément. Aujourd'hui, il est urgent d'autoriser les acteurs impliqués à transporter et distribuer des marchandises aux moments opportuns.

Face à cette situation, le ministère de l’Industrie et du Commerce a demandé aux services compétents de se coordonner étroitement avec les secteurs concernés pour bien faire circuler, distribuer et réguler les marchandises depuis les lieux d'abondance vers ceux en pénurie, et ce dans les meilleurs délais.

Le ministre Nguyên Hông Diên a demandé de lutter contre la hausse des prix et d’envoyer plus de bras pour renforcer le Sud.

Malgré les difficultés économiques qu'implique la lutte contre la pandémie, il est toujours nécessaire d'appliquer les mesures de prévention : enregistrement de codes QR, émission de cartes d’achat, désinfection et port du masque.

Texte et photos : Truong Giang/CVN
 
* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental N°84 daté du 29 mai 2020 sur les mesures à remédier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, à doper le déblocage des investissements publics et à assurer la sécurité sociale dans le contexte de pandémie de COVID-19.

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quang Ninh et Phuket discutent de la reprise du tourisme post-pandémique Une téléconférence s'est tenue le 22 septembre pour discuter de la coopération post-pandémique entre la province vietnamienne de Quang Ninh (Nord) et la ville thaïlandaise de Phuket, en particulier dans la réouverture des marchés touristiques.