08/08/2021 09:19
Au lieu de se lamenter sur le manque d’opportunités de s’exercer et de participer à des compétitions nationales et internationales, de nombreux sportifs de Hô Chi Minh-Ville répondent présents dans les foyers épidémiques afin d’agir ensemble contre le COVID-19.
>>Un jeune homme de 38 ans qui a 20 ans de volontariat
>>Stimuler la créativité des jeunes dans les activités de bénévolat
>>Le taekwondo vietnamien remporte la première médaille d’or

La taekwondoïste Châu Tuyêt Vân, une des sportives professionnelles les plus impliquées dans le volontariat.
Photo : CTV/CVN

Si les tournois sportifs se trouvent au pied du mur, la solidarité, elle, ne s’arrête pas. Après être devenue bénévole d’un groupe anti-COVID-19 de l’arrondissement de Go Vâp, Châu Tuyêt Vân, membre de la sélection nationale de taekwondo, consacre souvent une grande partie de sa matinée dans une zone de quarantaine située dans la rue Nguyên Van Công. En plus d’aider à vérifier la température corporelle des pensionnaires et à remplir les formulaires de déclaration sanitaire en ligne, elle leur rappelle souvent de respecter les mesures préventives édictées par le ministère de la Santé, dont le fameux slogan des "5K" : khâu trang (masque), khu khuân (désinfection), khoang cách (distance), không tu tâp (pas de rassemblement) et khai báo y tê (déclaration médicale).

Une diversité des compétences

Une fois qu’ils quittent Go Vâp, Tuyêt Vân et ses confrères se rendent fréquemment au marché de gros de Binh Diên, dans le 8e arrondissement, pour sensibiliser les habitants aux mesures de précaution recommandées par les autorités locales. Il s’agit d’une activité en écho à la campagne anti-COVID-19 lancée par l’Union de la jeunesse du Vietnam, l’Association de la jeunesse de Hô Chi Minh-Ville et l’Association municipale des étudiants vietnamiens.

La matinée de la jeune sportive et de ses confrères ne s’arrête pas là. Ils guident aussi des personnes allant se faire vacciner ou nettoient parfois les dortoirs de certaines universités de la ville mobilisées pour la mise en quarantaine des F1 et F2 (les personnes ayant été en contact avec un cas positif, désigné comme F0, sont désignées comme F1, et les contacts de ces contacts, F2).

Dans le combat contre le COVID-19, le secteur des sports reste très actif.
Photo : ST/CVN

Depuis début juin, ces activités bénévoles matinales sont devenues le quotidien de Tuyêt Vân. "Il s’agit d’opérations très significatives. Pouvoir contribuer une petite partie de ma force lorsque le pays en a besoin me rend heureuse", partage-t-elle.

"Il n’est pas facile de travailler en zone de quarantaine en portant une combinaison de protection alors qu’il fait très chaud dehors. Une fois sur place dans les endroits les plus exposés au virus de la ville, je ne peux qu’être émue de voir les efforts inlassables du personnel médical et des forces en première ligne pour protéger la santé des habitants, en dépit des risques associés à leur travail", explique-t-elle.

Dans l’après-midi, à partir de 14h00, la taekwondoïste se concentre sur les séances d’entraînement en ligne avec ses coéquipiers de la sélection nationale.

La belle image et l’esprit de volontariat que Tuyêt Vân et de nombreux autres sportifs de Hô Chi Minh-Ville, Hanoï, Bac Giang ou Bac Ninh ont véhiculé ces derniers temps montrent l’enthousiasme et la ténacité des jeunes vietnamiens. Leurs efforts dans le combat sanitaire ont contribué à stimuler l’optimisme et la solidarité au sein de la société et à apporter des encouragements précieux au personnel médical. Ces exemples motivent de plus en plus de sportifs à participer à des activités caritatives similaires.

Soutenir les personnes démunies

Il n’est pas inhabituel pour les membres de la sélection nationale de taekwondo de faire du bénévolat. Lorsque la 4e vague épidémique a durement frappé la mégapole du Sud, Van Duy, champion national en titre en combat, et ses coéquipiers ont vécu des moments inoubliables au plus près de la population.

Chaque jour, ils ont ainsi cuisiné et distribué environ 200 rations de repas aux gens nécessiteux les plus impactés dans les arrondissements 1, 4, 5 et 10 de la ville. Une flexibilité de leur emploi du temps notamment due au fait que les championnats ont tous été suspendus.

"Les habitants dans mon quartier ont créé un Fonds de charité pour soutenir les personnes en situation difficile, dont notamment les personnes âgées isolées. Après avoir partagé les expériences en ligne avec mes coéquipiers, tous les soirs, je sors avec eux pour leur distribuer des repas chauds. Voir les sourires sur leur visage me remplit de joie", partage Van Duy.

Dans le combat contre le COVID-19, le secteur des sports reste très actif. De nombreux établissements de formation sportive ainsi que le Palais omnisports de Hô Chi Minh-Ville se sont mobilisés au service des tests de dépistage rapides. Le Palais omnisports de Phú Tho, dans le 11e arrondissement, s’est transformé en un vaste "vaccinodrome". Si nécessaire, un hôpital de campagne avec 1.000 lits y sera construit.
 
Nguyên Anh - Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.