20/11/2021 14:00
La pandémie de COVID-19 a fait subir au système éducatif national un choc sans précédent, bouleversant la vie de plus de 24 millions d’élèves et de plusieurs millions d’enseignants dans le pays.
>>Quarante villes et provinces organisent des cours en ligne et à la télé
>>Ordinateurs offerts aux élèves défavorisés pour faire des études en ligne
>>Équipements pour les cours en ligne, un défi pour plus de 75.000 élèves  
>>Des millions d’élèves ont assisté aux cérémonies virtuelles de rentrée

Les enseignants font tout leur possible pour donner à leurs élèves de meilleurs cours à distance. 
Photo : VNA/CVN

À l'heure du COVID-19, presque tous les établissements scolaires sont fermés. L'éducation à distance fait donc pression sur les enseignants qui doivent chercher la solution appropriée à cette question.

Au lycée Vo Thi Sau, dans la ville de Châu Dôc, province méridionale d’An Giang, la mise en œuvre de méthodes d’enseignement "non conventionnelles" met à l’épreuve les professeurs. Ceux-ci doivent souvent renouveler leurs cours pour qu’ils soient vivants et adaptés aux élèves, fait savoir la directrice Truong Thi Nguyên.

De nombreuses personnes rencontrent des difficultés en termes de préparation des cours en ligne attrayants car elles ne maîtrisent pas complètement les outils numériques pour l'enseignement virtuel. Sans parler des rituels quotidiens avant chaque cours, tels que se connecter à la classe, rappeler les élèves à allumer leur caméra, leur micro... En outre, d'innombrables cours ne peuvent pas se dérouler normalement à cause de problèmes de connectivité ou d’interruptions soit de la part de l’enseignant soit de l’élève…
 
"Pas suffisamment d’équipement"

De plus, beaucoup d'élèves issus de familles défavorisées ne possèdent pas de matériel d'apprentissage en ligne. Nombreux sont ceux qui doivent partager des ordinateurs ou smartphones avec leurs amis ou camarades...

L'École-internat d’ethnies minoritaires Ky Son est située dans une zone en situation difficile de la province de Nghê An (Centre). Vi Thi Hang, enseignante de la classe 7C, fait savoir que "notre classe comprend 35 élèves dont 25 ne disposent pas suffisamment d'équipement pour suivre les cours en ligne".

Pour aider ces derniers, les enseignants se rendent parfois directement dans chaque village, chaque commune pour leur dispenser des cours.

Des enseignants dévoués

Un jour de pluie, le professeur Trân Vo Lam et sa collègue Phan Thi Hanh se rendent dans la commune de Muong Tip pour chercher leur élève Moong Thi Thom. La boue bloquant les roues de la moto, il leur est impossible d'avancer ou de reculer. En effet, les enseignants doivent souvent faire face à des conditions difficiles lors de leurs déplacements. Le chemin peut être dangereux, et ils doivent parfois marcher pendant des heures pour se rendre chez les élèves.

L'élève le plus éloigné est à 70 km de l'école. Il y a même des villages où il est impossible de se déplacer à moto. Les élèves doivent ainsi marcher jusqu'au centre communal puis prendre le bus pour se rendre à l'école.

Pendant l’épidémie, les élèves ne peuvent pas aller à l'école et les enseignants doivent donc rester en contact par téléphone avec eux ainsi qu'avec leurs parents. Malheureusement, certaines familles n'ont même pas de téléphone !

En ce temps difficile, enseignants et élèves s'encouragent en espérant qu'un jour, ils pourront retrouver la "normalité" d'auparavant.
Photo : VNA/CVN
Partager le matériel

De même, l'École primaire Lê Loi, implantée dans la commune de Cu Huê, district d'EaKar, province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre), connaît également son lot de difficultés. Cet établissement accueille des élèves vivant dans onze villages, dont sept de minorités ethniques. De nombreux d'entre eux vivent dans les champs à 8-10 km de l'école. Pour l'année scolaire 2021-2022, celle-ci compte 672 élèves, dont 467 sont issus d’ethnies minoritaires, représentant près de 70% du total.

Selon sa directrice Luong Thi Hông, pour les élèves éligibles à l'apprentissage en ligne, l'établissement guide leurs parents pour l'installation de logiciels sur ordinateur et smartphone. Les parents sont demandés de coopérer avec les enseignants pour accompagner les élèves dans leur apprentissage. Avec leur aide, les instituteurs assignent des exercices aux petits via les plateformes en ligne telles que Zalo, Facebook, ou par email.

Pour les élèves en difficulté qui n'ont pas d’ordinateur ni de smartphone pour suivre les cours en ligne, les enseignants doivent parfois contacter leurs amis à proximité afin de partager le matériel lors des cours en ligne. Pour d’autres, ils se rendent directement chez eux pour guider les jeunes dans leur apprentissage.

Malgré les difficultés, enseignants et élèves s'encouragent en espérant qu'"un jour, nous pourrons retrouver la +normalité+ d'auparavant", partage l'enseignante Vi Thi Hang, de l'école Ky Son. "Mais dans l'immédiat, nous gardons toujours à l'esprit que l'enseignement à distance est un moyen efficace dans la situation épidémique", ajoute-t-elle. Et de conclure : "J'ai hâte de participer aux formations en ligne sur l'enseignement à distance afin que les cours soient de meilleure qualité et que les élèves puissent les aborder au moins comme un apprentissage en face à face".
 
Hoàng Lan/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.