18/01/2019 23:37
En participant à une conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères (AE) de l’ASEAN en Thaïlande, le vice-Premier ministre et ministre des AE, Pham Binh Minh, a souligné que la solidarité, l’unité et le rôle central de l’ASEAN devaient être la priorité du bloc régional.
>>Les hauts responsables de l'ASEAN se préparent pour l'AMM restreinte
>>Ouverture de la conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN 2019

Les participants de la conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN à Chiang Mai, en Thaïlande. Photo : VNA/CVN

Appréciant les avancées de la coopération au sein de l’ASEAN lors de ces derniers temps, Pham Binh Minh, également ministre vietnamien des Affaires étrangères, a affirmé la volonté de Hanoï de travailler avec Bangkok dans la promotion des sujets de l’ASEAN en 2019. Dans le contexte de la 4e révolution industrielle, il a appelé les pays membres de l’ASEAN à collaborer étroitement et à s’entraider dans l’innovation et le développement des ressources humaines qualifiées. 

Concernant la Mer Orientale, Pham Binh Minh a indiqué que la situation continuait de s’avérer compliquée et que les activités de militarisation avaient augmenté. Il a appelé l’ASEAN à maintenir sa solidarité et ses efforts pour la paix, la stabilité et la sécurité régionales, sur la base des principes convenus, dont la retenue et la non-militarisation. Il a en outre insisté sur la nécessité d’appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de parvenir à un Code de conduite (COC) effectif et conforme au droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982. 

La conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN a réuni les chefs de la diplomatie des 10 pays membres et le secrétaire général du bloc région. Elle s’est clôturée vendredi après-midi 18 janvier après avoir adopté un communiqué de presse. 

Selon ce communiqué, la conférence a eu lieu les 17 et 18 janvier à Chiang Mai. Les participants ont convenu de renforcer les efforts pour garantir la paix et la sécurité durable, ainsi que pour faire face aux défis non traditionnels. En matière économique, ils ont été unanimes à promouvoir le développement durable, à approfondir les liens économiques, à renforcer l’application des progrès de la 4e révolution industrielle...

Questions en Mer Orientale au menu
 
Les ministres ont souligné que l’ASEAN devait continuer de discuter de la situation en Mer Orientale. Ils ont reconnu les préoccupations concernant les opérations de remblaiement, de construction et d’autres actes qui érodent la confiance, aggravent les tensions et nuisent à la paix et à la sécurité de la région. Les ministres ont réaffirmé les principes de l’ASEAN, convenu de promouvoir les négociations du Code de conduite en Mer Orientale (COC) en achevant la première revue du projet de ce document en 2019. 

S’agissant de la situation dans l’État de Rakhine du Myanmar, les ministres ont affirmé que l’ASEAN continuerait d’assister le Myanmar dans l’établissement de la paix, de la stabilité et du développement durable dans cette région. Ils ont par ailleurs salué les avancées positives de la situation sur la péninsule coréenne, affirmant leur soutien pour une péninsule coréenne pacifique, stable et dénucléarisée. 

L’ASEAN ou l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est a été fondée en 1967. Elle comprend actuellement 10 pays membres : Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Philippines, Brunei, Singapour, Vietnam, Laos, Myanmar et Cambodge. La Thaïlande assume en 2019 la présidence tournante du bloc régional.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune