23/04/2021 21:12
Un atelier de restitution des initiatives de soutien aux producteurs agricoles pour la résilience aux changements climatiques s'est tenu le 22 avril à Hanoï. Il s'agit d'un projet mis en œuvre par la Représentation Asie-Pacifique de l'OIF, en coopération avec l'Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD).
>>Rencontre des points focaux développement durable de la Francophonie
>>Former les jeunes francophones à la lutte contre le changement climatique
>>Climat : la Francophonie se met à l'heure mexicaine

Atelier de restitution des initiatives de soutien aux producteurs agricoles pour la résilience aux changements climatiques, tenu le 22 avril à Hanoï. 
Photo : Mai Quynh/CVN

La pandémie de COVID-19 a entraîné une crise socio-économique inédite, influant durablement les économies les plus fragiles et les populations les plus vulnérables, dont les producteurs agricoles, déjà très touchés par le changement climatique. Face à cette situation, la Représentation pour l'Asie et le Pacifique de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a mis en place en 2020 un projet d'aide à l'adaptation des producteurs agricoles au changement climatique au Vietnam.

La Francophonie avec les femmes rurales

Le programme entend venir en aide aux personnes les plus vulnérables, celles étant les plus susceptibles d’être impactées très sérieusement par la crise de COVID-19 et le changement climatique. Dans beaucoup de cas, elles sont des femmes.

"Les premières victimes du changement climatique sont les femmes, en raison de leur positionnement dans la société mais aussi de leur position géographique et au sein des circuits économiques. C'est ainsi que notre organisation essaie d'accompagner les États à travers l'aide aux communautés de base pour leur apporter des appuis dans la recherche de solutions durables", a indiqué Chékou Oussouman, représentant régional pour l'Asie et le Pacifique de l'OIF.

Ainsi, dans le cadre du programme, six projets en faveur des femmes en zone rurale ont été menés à bien avec des résultats très remarquables, permettant de leur créer des emplois, de leur apporter des revenus supplémentaires et d'acquérir de nouveaux savoir-faire. Ce programme a aidé de nombreuses femmes des provinces de Son La (Nord), Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri (Centre) et Dông Thap (Sud) à alléger leur quotidien.

Cérémonie d'inauguration d'un séchoir solaire, financé par l'OIF, dans la province de Son La (Nord).
Photo : OIF/CVN

Six projets dans cinq provinces

Concrètement, à Son La, l'OIF a financé l’achat de machines permettant la production de farine et de vermicelle de manioc. Une filière fut ainsi créée et structurée, aidant les productrices à gagner de meilleurs revenus et ce de manière durable. Ces produits transformés ont une valeur marchande bien supérieure au manioc frais, ce qui permet aux bénéficiaires d'assurer leur sécurité alimentaire. La réutilisation et la transformation des produits dérivés du manioc préviennent aussi la pollution de l'environnement.

Toujours à Son La, le projet a équipé le groupement coopératif d'un séchoir solaire, permettant à plus de 60 foyers de l'ethnie Thái de préserver leur production agricole. La valeur du produit séché est dix fois plus importante que celle des produits frais.

À Hà Tinh, l'OIF a participé à l'installation d'un système de presse des agrumes, transformant les oranges en jus afin d'approvisionner restaurants et hôtels. Cet investissement bénéficie directement aux membres de la coopérative et aux paysans de la région.

À Quang Binh, l'OIF a apporté son soutien à un groupe coopératif agricole, composé majoritairement de femmes de l'ethnie Vân Kiêu. Cette action a permis de réhabiliter 30 ha de citronnelles et de plantes médicinales ravagés par les inondations.

À Quang Tri, l'OIF a aidé les agriculteurs victimes des inondations causées par les typhons en 2020. Ce programme a permis de financer les semences, engrais et équipements de production endommagés ou détruits par les intempéries.

À Dông Thap, l'assistance financière de l'OIF a contribué à l'installation de mini-moulins à riz, de machines d'emballage sous vide, d’imprimantes code-barres, et de la marque "riz coopératif de qualité". Cet apport permet à la coopérative agricole Binh Hang Trung de produire du riz blanc conforme aux normes de qualité et ce à prix moins élevé. Des emplois ont aussi été créés pour des femmes et jeunes de la région.

Tous ces projets sont de très bons exemples de la coopération décentralisée avec les producteurs locaux, afin de structurer les chaînes de valeur dans les productions agricoles résilientes au changement climatique.

Main dans la main auprès des populations sinistrées

L'aide de l'OIF permet à la coopérative Binh Hang Trung dans la province de Dông Thap (Sud) de produire du riz conforme aux normes de qualité.
Photo : OIF/CVN

Les projets d’appui de l’OIF sont reconnus à leur juste valeur par les autorités vietnamiennes. "Je salue et remercie l'OIF et sa Représentation en Asie-Pacifique pour leurs projets et initiatives de soutien à une production agricole résiliente au changement climatique au Vietnam. Les projets déployés s'intègrent très bien dans les spécificités locales de chaque région", a estimé Nguyên Thi Thúy Anh, membre du Comité central du Parti, présidente de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale vietnamienne et vice-présidente de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie. Avant d'ajouter qu'elle est fière de savoir que beaucoup de projets sont dirigés et mis en œuvre par des femmes, contribuant ainsi à leur créer un revenu synonyme du bien-être individuel, familial et social.  

L'atelier de restitution a aussi vu la participation de Jean Marc Lavest, directeur Asie-Pacifique de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), qui a partagé ses sentiments et expériences vis-à-vis des activités au profit des communautés en difficulté. Il a également réaffirmé l'engagement de l'AUF à toujours soutenir les victimes des intempéries.

"Notre présence au Vietnam n'est pas simplement à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville, mais aussi dans tous les endroits, toutes les provinces. Et quand une localité se trouve en difficulté face aux grands bouleversements climatiques, notamment dans le Centre du Vietnam, il est de notre devoir, à l'AUF comme à l'OIF, d'être présentes et de vous apporter à la fois notre soutien, notre intelligence, nos réseaux, de vouloir assister et de venir en aide à nos amis vietnamiens. Nous étions, M. Oussouman et moi-même, dans le Centre il y a quelques mois, afin d'aider des familles des enfants et des enfants eux-mêmes qui ont été frappés par les dégâts climatiques. Nous avons assisté 75 étudiants", a-t-il informé. 

Les résultats positifs des différentes actions locales, financées par la Représentation Asie-Pacifique de l'OIF, constituent une incitation à renouveler les engagements en faveur des populations rurales les plus démunies et à créer des modèles de production et de chaînes de valeur résilientes au changement climatique. 
Mai Quynh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.