29/11/2020 11:05
À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.
>>Le Làng oi, le chant traditionnel des Tày et des Nùng
>>Dans les hameaux Tày de Bac Son
>>La danse cultuelle then chez les Tày et les Nùng

La beauté de la vallée de Bac Son.
Photo : Thuân Bùi/CVN

La vallée de Bac Son se niche dans le district éponyme de la province de Lang Son, au Nord. C’est un endroit idéal pour les photographes et les randonneurs qui sauront apprécier les paysages bucoliques de la région sur lesquels ils pourront poser leur regard contemplatif. La vallée est en outre célèbre pour ses montagnes à couper le souffle et ses rizières en contrebas se prolongeant vers un horizon à perte de vue.

Ce qui frappe l’œil du randonneur à Bac Son, c’est en effet la hauteur (500 à 1.200 m), la couleur et le nombre de sommets montagneux qui contrastent avec le plat des rizières ensoleillées et serpentées d’une rivière courant vers le point de fuite de la vallée. 

Immersion poignante dans les villages

Ce paysage impressionnant peut s’admirer depuis le sommet du mont Nà Lay qui offre un panorama complet sur la vallée à plus de 600 m d’altitude, parfois au-dessus des nuages. Le sol fertile de la vallée de Bac Son permet d’avoir deux récoltes de riz par an. Outre le riz, d’autres cultures comme les patates douces et le maïs composent le paysage agricole vert et doré de la vallée.

Bac Son est une destination touristique de premier choix pour les randonnées, le trekking et la découverte d’impressionnants paysages montagneux. Contempler le paysage est naturellement ce qu’il y a à faire. Toutefois, se promener dans les villages de la vallée réservera au visiteur autant d’autres émerveillements.

Les voyageurs pourront notamment visiter et se reposer au Village de la culture et du tourisme communautaire de Quynh Son qui compte plus de 400 foyers Tày et Nùng. Leurs maisons sur pilotis ont une architecture frappante avec la porte principale toujours orientée vers le sud, créant un espace frais en harmonie avec la nature et les saisons. Dans ce village communautaire, près d’une dizaine de foyers assurent l’hébergement de visiteurs.

Passer une nuit chez l’habitant sera la meilleure occasion pour à la fois bien profiter de la beauté des paysages et s’immerger dans la vie locale des ethnies minoritaires du Nord du pays.

Développement du tourisme communautaire

Les voyageurs peuvent se promener ou faire du vélo pour visiter les villages de la vallée. Pour ceux qui se passionnent pour les cultures humaines spécifiques, se désorienter autour des villages des ethnies et aller à leur rencontre, les accompagner dans leurs travaux, dans leurs rites et coutumes constitueront une expérience plus satisfaisante que jamais.

Au sommet du mont Nà Lay, les visiteurs peuvent profiter d’une vue panoramique sur la vallée de Bac Son.
Photo : Thuân Bùi/CVN

Ces dernières années, le développement du tourisme communautaire à Bac Son a contribué à améliorer la qualité de vie, à sensibiliser à la préservation et au développement de la culture traditionnelle des populations locales.

Les ethnies Tày et Nùng sont connues au Vietnam pour leurs fêtes rituelles censées apporter prospérité, fécondité et fertilité à leur communauté et à leur environnement. Les visiteurs pourront ainsi essayer d’assister au festival Lông Tông dans les communes de Quynh Son et de Van Thuy après le Nouvel An lunaire. Ils pourront aussi assister à la fête de Nha Nhèm dans la commune de Trân Yên où les habitants prieront le génie tutélaire de leur village pour s’assurer une année de prospérité. Ces us et coutumes traditionnels sont préservés et leur attrait touristique permet leur longévité.

Connue pour ses traditions, la vallée de Bac Son jouit également d’une valeur historique. "Outre la compréhension de la culture autochtone, les touristes auront l’occasion de visiter la maison communale de Nông Luc, le vestige de Khuôi Noi... Ces sites sont devenus célèbres pour le rôle qu’ils ont joué dans l’histoire de la lutte pour la libération nationale sur cette terre révolutionnaire", a partagé Hoàng Van Tao, secrétaire de l’organisation du Parti du district de Bac Son.

"Le district de Bac Son a un plan de développement du tourisme pour 2025. Actuellement, la localité met en œuvre des modèles de tourisme communautaire et d’écotourisme. En outre, elle renforce la coordination entre les régions et l’amélioration de la qualité des ressources humaines afin de créer des produits touristiques spécifiques", a-t-il ajouté.

Le meilleur moment pour visiter Bac Son est de juillet à fin novembre pour bien profiter de la beauté des rizières dorées lorsqu’elles sont à maturité. La position de la vallée est également idéale pour prolonger le voyage vers d’autres contrées magnifiques et pleines d’autres surprises. Vers le nord-ouest, les adeptes des paysages poétiques pour-ront se déplacer vers le lac très mystérieux de Ba Bê à Bac Kan, ou aller en direction du nord pour se faire petit devant la cascade Ban Giôc à Cao Bang, à la frontière sino-vietnamienne.

Cette vallée dispose donc de nombreux atouts pour devenir une destination particulièrement prisée des touristes. Une fois arrivés à Bac Son, ils seront émerveillés par la beauté propre du lieu et l’hospitalité des habitants de la région. 
Mai Huong/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.