10/04/2018 17:15
Pour sa 3e exposition personnelle, l’artiste Truc Anh investit l’intégralité des espaces d’exposition de la galerie Quynh pour un voyage dans les limbes. À découvrir du 6 avril au 12 mai.
>>Salon Saigon, un espace dédié à la création contemporaine au cœur de Hô Chi Minh-Ville
>>Une exposition d'art révèle la vie des autistes

© Vue de l'exposition 8♡ Truc-Anh.

Avec "8♡", Truc Anh partage sa vision de la mortalité et nous invite à embarquer pour un voyage onirique dans l’au-delà. Tandis que le "♡" du titre évoque les barres de vie des jeux vidéo, le chiffre "8" est associé dans de nombreuses croyances à l’idée d'infini et de renaissance. À l’image d’un personnage de jeu vidéo comptant huit vies d’avances, le visiteur est invité à quitter le monde réel en passant le seuil de l’exposition pour mieux plonger dans l’imaginaire obsessionnel et envoûtant de l’artiste.

À l’entrée de la galerie, un œil lumineux, qui rappelle l’œil oudjat, accueille le visiteur et tourne sur lui-même dans une invitation à l’introspection. Comme autant de regards, ombres et reflets illuminent les murs, et semblent indiquer la voie à suivre. Huit dessins personnifiant les rêves et les angoisses fantasmagoriques de l’artiste lui font face.

À l’étage, un sol céleste recouvert de paillettes invite à se déchausser pour approcher les œuvres comme on pénètre dans un temple. Des peintures aux contours organiques évoquent des figures décharnées, énigmatiques. Plus loin, des lignes blanches se ramifient et forment une silhouette sur fond noir dans une esthétique minimaliste.

© Vue de l'exposition 8♡ Truc-Anh.

Le voyage se termine avec une sculpture d’Anubis qui veille sur le visiteur à travers un cercle bleu suspendu, symbole de la justice. Qu’ils soient lumière, reflet, ombre, paillettes ou contours, les spectres prennent vie et se laissent approcher le temps de la visite.

Un artiste franco-vietnamien
de réputation internationale


Né à Paris, en 1983, Truc Anh étudie à l’École supérieure d’arts appliqués Boulle en 2001. En 2007, il obtient l’agrégation de l’École nationale des arts visuels La Cambre à Bruxelles dans laquelle il enseignera également avant de passer un post-diplôme à l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL). Ces différentes formations lui apportent une large maîtrise technique qui lui permet de produire sculptures, photographies, peintures à l’huile.

Lauréat du Prix Ernest Manganel à Lausanne en 2006, il figure également parmi les finalistes du Prix Art’Contest 2007 de Bruxelles. En 2009, il est lauréat du Prix Photo Europa et, en 2013, ses photographies de Hô Chi Minh-Ville sont sélectionnées pour le New Delhi Photo Festival. Depuis 2011, il vit entre Hô Chi Minh-Ville et Paris et expose aussi bien à Los Angeles, Bruxelles, Roosendaal (Pays-Bas), Paris ou dans la mégapole du Sud vietnamien.

Ses œuvres ont été acquises par de nombreuses collections privées et publiques, telles que l’Espace Lausannois d’art contemporain et l’Artist Pension Trust à Pékin (Chine).

À la galerie Quynh, du 6 avril au 12 mai
No118 Nguyên Van Thu, Dakao, 1er arrondissement, Hô Chi Minh-Ville
Ouvert du mardi au samedi, de 10h00 à 19h00.

 
Texte et photos: Andréa Fernandez/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Hanoï accueille 2,9 millions de touristes au premier semestre Au premier semestre, le nombre de touristes à Hanoï est estimé à 2,9 millions, en baisse de 25% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme.