Mexique
Au moins deux morts après le passage de l'ouragan Roslyn, qui faiblit

La tempête tropicale Roslyn, qui a touché terre dimanche 23 octobre dans le Nord-Ouest du Mexique en ouragan de catégorie 3, a tué au moins deux personnes et a endommagé des maisons et détruit des routes, avant une probable disparition en soirée.

>> L'ouragan Orlene gagne en puissance en approchant des côtes du Mexique

>> L'explosion d'un camion-citerne détruit 15 maisons dans le Nord du Mexique

>> Mexique : l'ouragan Roslyn rétrogradé en catégorie 1

Des camions pris dans la boue sur une route entre Nayarit et Puerto Vallarta après le passage de l'ouragan Roslyn, le 23 octobre au Mexique.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons constaté qu'une personne est décédée à Rosamorada", a déclaré Jorge Benito Rodriguez, le secrétaire à la sécurité de l'État de Nayarit, à la télévision publique. Le département de la protection des citoyens et des incendies a ensuite avancé qu'un homme de 80 ans avait succombé dans l'effondrement d'une lourde structure dans sa maison sur l'île de Mexcaltitán.

Lundi 24 octobre à 00h00 GMT, Roslyn se trouvait à 95 km de la ville de Torreon, dans le Nord du pays, et présentait des vents soutenus de 55 km/h. Il devrait se dissiper dans la soirée, selon le Centre national des ouragans (NHC) aux États-Unis. Roslyn s'était renforcé en quelques heures vendredi en ouragan de catégorie 4, mettant les autorités et les habitants des États de Nayarit et Jalisco en état d'alerte.

Un ouragan de catégorie supérieure à 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson (sur 5) est considéré comme un phénomène "majeur" potentiellement catastrophique. Il s'agissait du premier ouragan a atteindre cette force dans le Pacifique cette saison. Il a touché terre vers 11h20 GMT dans les environs de Santa Cruz (État de Nayarit), où vivent 1.200 personnes, qui vivent principalement de la pêche et de l'agriculture.

Des dégâts matériels, quelques inondations, des chutes d'arbres et des glissements de terrain ont été signalés par les autorités de protection civile des États de Nayarit et de Jalisco (Ouest), les plus affectés par l'ouragan. Les inondations "ne représentent pas un risque en tant que tel", a indiqué le directeur de la protection civile de Nayarit, Pedro Núñez.

La station balnéaire de Puerto Vallarta (État de Jalisco), qui compte quelque 220.000 habitants et est l'une des plus grandes villes de la zone touchée par l'ouragan, a commencé à recenser les dégâts.

Évacuations

"C'était un peu effrayant. L'eau a commencé à entrer dans notre maison, nous avons dû sortir nos enfants et les mettre en hauteur (...) nous sommes restés sous la pluie pendant environ trois heures, ma maison a été détruite", a raconté Erik Newcomer, un Américain installé à Puerto Vallarta depuis trois mois.

Inondations à Puerto Vallarta pendant le passage de l'ouragan Roslyn, le 23 octobre au Mexique.
Photo : AFP/VNA/CVN

À Sayulita, dans le Nayarit, certains secteurs ont été touchés par la crue d'un ruisseau, qui a enseveli des maisons.

Plus d'un milliers d'habitants des zones à risque ont quitté leur domicile pour rejoindre des refuges ou des maisons de proches, tandis que les activités commerciales ont été suspendues en fin d'après-midi. Des cyclones tropicaux frappent le Mexique chaque année sur ses côtes pacifique et atlantique, généralement entre mai et novembre.

Fin mai, Agatha, la première tempête de la saison dans le Pacifique, a touché les côtes de l'État d'Oaxaca (Sud), où de fortes pluies dans des villes de montagne ont fait 11 morts. En octobre 1997, Paulina, classée 4, avait dévasté la côte sud du Pacifique mexicain, faisant plus de 200 morts.

AFP/VNA/CVN



back to top