08/10/2020 23:03
Le fait que le Vietnam est l’un des meilleurs pays au monde à gérer la pandémie de COVID-19 n’est pas une exagération, écrit un article récemment publié par le journal en anglais Asia Times.
>>Asia Times : le Vietnam sera l'une des économies ayant une croissance la plus élevée post-COVID-19
>>L’économie vietnamienne rétablira bientôt, selon le site web Asia Times
>>Coronavirus : Asia Times salue les efforts du Vietnam

Un grand affiche sur la prévention de la propagation du nouveau coronavirus à Hanoï. Photo : VNA/CVN

"Fin juillet, lorsque la deuxième vague de la maladie a frappé le Vietnam, beaucoup ont retenu leur souffle en attendant de voir comment le pays allait gérer le retour du virus. En trois mois, le Vietnam a de nouveau réussi à aplatir la courbe des contaminations au coronavirus", note l’article.

Alors que de nombreux pays ont encore du mal à contrôler la montée des cas d’infection, le Vietnam a pu rebondir après la crise, poursuit-il. La réussite du Vietnam a été attribuée à des fermetures et des confinements efficaces, à des niveaux élevés du port du masque, à un traçage rapide des contacts et à une communication claire des risques au public. Ces mesures ont été rendues possibles grâce à la grande confiance du public dans le Parti communiste du Vietnam (PCV).

"Le public fait toujours confiance au PCV pour prendre soin de ses citoyens et sortir le pays des crises lorsqu’elles surviennent", affirme-t-il. Les données d’enquête du Baromètre asiatique collectées avant la pandémie suggèrent que les citoyens vietnamiens font confiance à un large éventail d’institutions telles que le Parti, le gouvernement, l’armée, le secrétaire général du Parti et le président de la République, l’Assemblée nationale et la police.

La grande confiance du public dans le régime a créé un environnement favorable pour que le PCV traite la crise sanitaire. La conformité sociale, en particulier en ce qui concerne la gestion des pertes économiques, la distanciation sociale, le port du masque et la mise à l’abri, a été fortement maintenue dans la lutte contre le virus.

La grande confiance du public serait attribuable en partie aux vifs souvenirs de la façon dont le PCV a conduit le pays à sortir de la pauvreté et la perception que le Parti a fait d’énormes efforts pour résoudre les problèmes du pays. Il est indéniable que le PCV a gagné la confiance du public grâce à une croissance économique constamment élevée au cours des dernières décennies, selon l’auteur de l’article.

Cependant, ce qui compte pour le public, ce ne sont pas seulement des chiffres impressionnants, mais aussi le fait que le Vietnam est passé du statut de l’un des pays les plus pauvres du monde à celui d’une destination d’investissement attractive dans l’économie mondiale. Sortir le pays de la pauvreté a prouvé la capacité du PCV à sortir ses citoyens des crises, en particulier parmi les générations qui ont vécu le processus de transition.

La volonté du PCV de corriger les erreurs du passé a peut-être renforcé la confiance du public, poursuit l’article. En outre, le Parti a également bien fait dans deux autres crises, à savoir la crise financière asiatique de 1997 et l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui ont encore accru la confiance du public dans sa capacité dirigeante en période difficile. Le public peut percevoir que le PCV se soucie du bien-être des citoyens. Ce point est illustré par le fait que le Parti s’est efforcé de résoudre des problèmes qu’il reconnaît publiquement.

De nombreuses questions nationales sont ouvertes au débat public et les médias étatiques rapportent des questions liées à la corruption, à l’environnement, à l’éducation, à l’économie et aux affaires étrangères. Ces questions sont même ouvertes aux débats parlementaires retransmis en direct à la télévision. Le PCV mène depuis 2016 une vaste campagne anti-corruption.

En outre, il est évident que le PCV a déployé des efforts considérables pour améliorer la gouvernance et la coordination des politiques entre le gouvernement et les administrations locales, ce qui a conduit à des améliorations régulières dans de nombreux domaines tels que les soins de santé et la lutte contre la corruption. La confiance élevée du public dans le PCV avant le COVID-19 lui a permis de lutter efficacement contre la pandémie, conclut l’auteur.

VNA/CVN     

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

La beauté ensorcelante de la plage de Mui Nai Située à Kiên Giang, la plage de Mui Nai vaut le détour pour ses paysages époustouflants mais également pour ses services originaux.