07/10/2021 10:46
Secteurs prioritaires, privilèges et avantages lors de l'investissement dans les zones économiques spéciales et les zones industrielles de l'ASEAN ont été présentés à des entreprises sud-coréennes, lors d’un colloque tenu à la fois en présentiel et en distanciel mercredi 6 octobre à Séoul.

>>La République de Corée et l'ASEAN cherchent à améliorer leur accord de libre-échange
>>La République de Corée promeut une coopération subtantielle avec l'ASEAN
 

Le secrétaire général du Centre ASEAN - République de Corée (AKC), Kim Hae-yong.
Photo : VNA/CVN


Le colloque visait à promouvoir les investissements sud-coréens dans l'ASEAN post-pandémie.

Le secrétaire général du Centre ASEAN - République de Corée (AKC), Kim Hae-yong, a déclaré que malgré les défis posés par la pandémie de COVID-19, l'ASEAN et la République de Corée avaient toujours été des partenaires stables pendant les cinq années consécutives, et le bloc était devenu la deuxième destination d'investissement des entreprises sud-coréennes en 2020.

Les zones économiques spéciales et les parcs industriels ont contribué à attirer des entreprises mondiales vers l'ASEAN grâce à des conditions plus favorables aux activités commerciales et à de nombreux privilèges. En particulier, les zones attirent de plus en plus l'attention des investisseurs qui cherchent à diversifier les chaînes d'approvisionnement, a-t-il souligné.

Le Forum économique mondial prévoit que dans la prochaine décennie, l'ASEAN deviendrait la 4e économie mondiale avec un PIB total d'environ 4.000 milliards d'USD. C'est pourquoi même au plus fort de la pandémie, environ 17.000 entreprises sud-coréennes opèrent toujours dans les pays de l'ASEAN.

Soulignant la "Nouvelle politique Sud" de la République de Corée, l'ambassadeur du Vietnam dans ce pays, Nguyên Vu Tùng, a estimé que cette politique apportait davantage d'opportunités à la coopération entre les deux parties.

L'ASEAN est considérée comme un partenaire important dans la "Nouvelle Politique Sud" de la République de Corée. Plus de 17.000 entreprises sud-coréennes opèrent dans divers secteurs de cette région, a-t-il fait savoir.

Certains économistes estiment que malgré le COVID-19 et les incertitudes mondiales dues aux différends commerciaux, l'ASEAN reste un moteur de croissance grâce à ses bases économiques solides et son engagement en faveur de l'intégration économique mondiale.

Ce colloque a été organisé par le Centre ASEAN-République de Corée (AKC), en coordination avec le Comité de la Nouvelle politique Sud de la République de Corée, l’Association sud-coréenne du commerce international (KITA), l'Agence sud-coréenne de promotion du commerce et de l’investissement (KOTRA).

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Un stupa centenaire révèle la culture de l’ethnie Lào Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.