18/02/2020 16:57
Le ministère du Plan et de l’Investissement (MPI) cherche à tirer le meilleur parti des ressources étrangères pour stimuler la croissance face aux impacts de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-2019) sur l’attraction des investissements directs étrangers au Vietnam.
>>Hanoi autorise 68 projets d’IDE en janvier
>>Forte hausse d’IDE au Vietnam en janvier
>>Ford Vietnam investira 82 millions d'USD pour élargir son usine à Hai Duong

L'épidémie du COVID-19 crée des incertitudes pour les constructeurs automobiles. Photo : Dô Truong/VNA/CVN

En cas d’absence de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-2019), les investissements directs étrangers (IDE) devraient atteindre 39,6 milliards d'USD en 2020 (12,1 milliards au premier trimestre, 8,4 milliards au deuxième et autant au troisième, et 10,7 milliards au quatrième trimestre), a estimé l’Office général des statistiques (OGS).

L’épidémie risque d’entraver les flux de capitaux étrangers. Le stock d’IDE devrait se contracter de 2,46 milliards d'USD en 2020, soit une baisse de 6,8 points de pourcentage par rapport au scénario sans COVID-19, a-t-il prédit.

Le Vietnam a attiré l’an dernier plus de 38 milliards d'USD d’IDE, soit une hausse de 7,2% en glissement annuel et le plus haut niveau jamais enregistré durant ces dix dernières années.

Même s’il est trop tôt pour mesurer l’impact qu’aura l’épidémie du nouveau coronavirus sur l’économie vietnamienne. Elle a déjà des conséquences pénalisantes pour de nombreux secteurs.

L’épidémie affecte directement l’agriculture, l’industrie, la construction, le commerce et les services. Lorsque les secteurs de production sont touchés, les activités d’investissements notamment des secteurs à capitaux étrangers et non étatiques en subiront les répercussions, a indiqué le chef de l’OGS, Nguyên Bich Lâm.

Restructurer l’économie

Le textile-habillement, la chaussure, l’électronique, l’automobile, la sidérurgie, la fabrication d’ordinateurs et de produits optiques, qui s’approvisionnent en grande quantité en matières premières en Chine, sont le plus impactés, a analysé le ministère du Plan et de l’Investissement.

La Chine, où sévit actuellement l’épidémie, a fermé les portes de plusieurs de ses villes et interdit les voyages organisés de ses ressortissants à l’intérieur du pays et vers l’étranger, pour tenter de contenir la contamination. 

Les difficultés d’importer des intrants de production nécessaires à de nombreux projets d’investissements chinois perturbent l’avancement des projets au Vietnam. Beaucoup de cadres, ingénieurs, experts chinois travaillant dans les projets chinois au Vietnam manquent à l’appel en raison de restrictions de voyage dues à l’épidémie, a noté le MPI.

Selon le MPI, le Vietnam renforcera l’appel aux multinationales, aux entreprises de rang mondial à investir dans le pays, notamment celles en provenance des zones qui jouissent d’un avantage comparatif en matière de technologies, de capitaux, de compétences de gestion telles que les États-Unis, l’Union européenne et le Japon.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné le 12 février l’importance de combattre l’épidémie du nouveau coronavirus et stimuler le développement socio-économique, appelant à trouver des solutions pour stabiliser la production domestique et soutenir le secteur tertiaire.

Il faut également restructurer l’économie, réduire les dépenses publiques et les taxes appliquées à certains services et soutenir les investisseurs. Le gouvernement doit aider les entreprises à trouver de nouveaux marchés pour compenser les pertes du marché chinois, a-t-il indiqué.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.