02/04/2020 17:44
Jeudi 2 avril, la police de la province d’An Giang, dans le delta du Mékong, a annoncé avoir mis en examen et en détention provisoire une habitante locale pour "actes visant à renverser l'administration du peuple".
>>Ouverture d’une instruction contre une personne pour propagande contre l’État
>>Condamnation de deux personnes pour propagande contre l’État
>>Thanh Hoa : condamnation d’un homme pour activités contre l’État

Nguyên Thi Kim Phuong.
Photo : Công Mao/VNA/CVN
Les premières enquêtes indiquent qu'en 2018, Nguyên Thi Kim Phuong, née en 1967, avait rejoint le soi-disant "Gouvernement national provisoire du Vietnam" placé sous la direction d'un certain nombre de réactionnaires à l'étranger. Elle avait attiré d'autres personnes pour qu’elles adhèrent à l’organisation et organisé un "référendum" parmi 159 personnes pour élire Dào Minh Quân au poste de "président de la troisième République du Vietnam".

Sur la base des résultats des enquêtes, la police d'An Giang a procédé à l'arrestation d'urgence de Nguyên Thi Kim Phuong. Lors de perquisitions de son domicile, les forces compétentes ont trouvé cinq drapeaux de l'ancien régime de Saïgon, ainsi que de nombreux documents pertinents.

La police d’An Giang a averti les habitants de renforcer leur vigilance face à la propagande des forces hostiles.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.