AMM-54 : le Cambodge exhorte l'ASEAN à poursuivre ses progrès en matière de réduction de la pauvreté

Le ministre cambodgien Prak Sokhonn a souligné l'importance de garantir les engagements de l'ASEAN vis-à-vis des partenaires extérieurs, afin de soutenir le rôle central de l'ASEAN conformément aux principes communs du bloc, notamment la Vision commune de l'ASEAN sur l'Indo - Pacifique (AOIP).

>>Les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN auront une semaine chargée

>>AMM-54 : le Vietnam souligne la solidarité de l’ASEAN dans la lutte contre le COVID-19

Mardi 3 août, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge, Prak Sokhonn, a souligné l'importance d'assurer la reprise économique et la croissance durable de la région de l'ASEAN, dont la réalisation du Cadre de l'accord de corridor de voyage de l'ASEAN (ASEAN Declaration on an ASEAN Travel Corridor Arrangement Framework) et le fonctionnement du Centre de l'ASEAN pour la réponse aux urgences de santé publique et aux maladies émergentes (ACPHEED).

Ces contenus ont été indiqués dans le communiqué de presse publié par le ministère cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale à l'issue de la 54e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN (AMM) et aux réunions connexes, qui s'est ouverte lundi 2 août par visio-conférence.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Cambodge, Prak Sokhonn.
Photo : VNA/CVN

Lors des réunions, le représentant cambodgien a affirmé que parallèlement aux efforts déployés pour répondre à la crise sanitaire du COVID-19 et à ses graves impacts sur les populations, l'ASEAN doit promouvoir la coordination pour atténuer les difficultés et maintenir les progrès en matière de réduction de la pauvreté.
Le vice-Premier ministre Prak Sokhonn a également souligné l'importance de comprendre l'exercice des libertés fondamentales pour promouvoir l'harmonie et le progrès humain.
Les questions relatives aux droits de l'homme doivent être comprises et abordées de manière globale, dans le respect de la souveraineté nationale et du principe de non-intervention, a déclaré le diplomate cambodgien.

VNA/CVN

back to top