24/07/2020 19:06
Selon une enquête de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2019, le pourcentage d’utilisation des cigarettes électroniques chez les jeunes âgés de 13 à 17 ans au Vietnam s'élève à 2,6%.
>>Comme la cigarette, le vapotage lié à de multiples maladies chroniques des poumons
>>Les fumeurs qui veulent passer au vapotage "ne doivent pas hésiter"

La cigarette électronique, une vraie menace pour la santé des jeunes.

L’utilisation des cigarettes électroniques chez les étudiants âgés de 13 à 17 ans est en augmentation. Si la situation n'est pas contrôlée  à temps, elle créera un double problème de santé publique correspondant à l'augmentation du nombre de nouveaux fumeurs alors qu’il n’y a pas de baisse chez les fumeurs classiques. Ces informations ont été présentées lors du séminaire "Fournir des informations sur les cigarettes électroniques et les cigarettes sans combustion" organisé par le ministère de l’Information et des Communications à Hô Chi Minh-Ville le 23 juillet.

Phan Thi Hai, directrice adjointe du Fonds pour la prévention des effets nocifs du tabac (ministère de la Santé), a déclaré que le Vietnam avait fait de gros efforts ces dernières années pour réduire la proportion de fumeurs traditionnels. Cependant, les personnes qui fument des cigarettes traditionnelles sont toujours autant nombreuses, tandis que le nombre des consommateurs  de cigarettes électroniques et sans combustion s’inscrit en augmentation. Selon une enquête de l'OMS, en 2015, seulement 0,2% des Vietnamiens fumaient des cigarettes électroniques et sans combustion contre 2,6% des étudiants de 13 à 17 ans en 2019…

Pour expliquer la cause de cette augmentation, Mme Hai a déclaré que l'industrie du tabac avait tendance à "attaquer" les jeunes avec des produits accrocheurs, compacts, savoureux ou encore bon marché. Le ministère de la Santé a par ailleurs proposé d'interdire toutes les formes de commerce, de production et d'importation de nouveaux produits à base de tabac tels que les cigarettes électroniques et sans combustion. Mais en dépit de cela, on ne constate toujours pas de réduction du taux de fumeurs de ce type de cigarettes. Les produits du tabac de nouvelle génération sont destinés aux non-fumeurs, voire à ceux qui sont des fumeurs classiques, qui ont également tendance à utiliser des cigarettes électroniques en parallèle. "Si nous n'arrêtons pas les cigarettes électroniques à temps, nous serons confrontés à l'avenir à deux menaces sanitaires causées à la fois par les cigarettes électroniques et celles traditionnelles, ainsi que par tous produits à base de tabac contenant des drogues déguisées" a martelé Mme Hai. 

Dans le même sens, Doàn Thu Huyên, directrice de l’Organisation américaine  de campagne pour les enfants sans tabac au Vietnam, a affirmé que les cigarettes électroniques et sans combustion ont des effets néfastes sur les adolescents ainsi que sur les fumeurs. En effet, l’utilisation des cigarettes électroniques entraîne parfois la consommation simultanée et supplémentaire d’autres drogues et stimulants chez les jeunes, avec des conséquences plus graves qu’avec la consommation de cigarettes traditionnelles.

Par conséquent, cette directrice a proposé d'interdire tous types de cigarettes électroniques et sans combustion. Actuellement, Il n'y a pas de marché officiel pour les cigarettes électroniques au Vietnam mais il s’organise via des petits trafics et sur Internet. Il est ainsi possible de promulguer une interdiction avant que ces produits soient "autorisés" à être présents officiellement sur le marché mais le contrôle pourrait s’avérer difficile.

Lê Thi Thu, responsable du programme de lutte contre le tabagisme et les maladies non transmissibles, HealthBridge Canada au Vietnam, a suggéré que le Vietnam consolide son cadre juridique pour contrôler les cigarettes électroniques et sans combustion. Les autorités devraient faire des efforts pour inspecter et empêcher la production, l'importation, la publicité et le commerce de cigarettes électroniques et sans combustion.

Texte et photo : Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.