05/03/2017 20:46
Direction Yên Bai dans le Nord du pays, une destination de choix pour les touristes en raison de ses extraordinaires rizières en terrasse et de l’authenticité de ses habitants. Pour faire connaître ce petit paradis au plus grand nombre, la province souhaite optimiser ses activités touristiques.
>>Sa Pa, idéal pour les randonnées
>>À la découverte de la plus ancienne usine de production de thé à Lâm Dông
>>Môc Châu en saison des fleurs

Rizières en terrasse de Mù Cang Chai. Photo : Thê Duyêt/VNA/CVN

Située à environ 200 km de Hanoï, Yên Bai abrite un grand nombre d’ethnies minoritaires avec une diversité culturelle et gastronomique authentique et riche en couleurs. Nichées au pied de la chaîne de montagne de Hoàng Liên Son, dans les communes de La Pan Tân et Che Cu Nha, les rizières en terrasse de Mù Cang Chai font le bonheur des touristes et des photographes. Giàng My Phu, un Mông, nous explique : «Je ne voyage pas beaucoup mais je suis fier de dire que les rizières de Mù Cang Chai sont les plus belles. C’est très difficile de cultiver du riz sur ces terrasses. Quand il fait chaud, par exemple, l’eau s’évapore rapidement et le riz a des difficultés à se développer.»

En septembre, lorsque l’automne s’installe, les agriculteurs de la commune de Tu Lê commencent à récolter le riz. Située près du col de Khau Pha, la vallée en terrasse de Tu Lê est considérée comme la plus belle du Nord-Ouest du Vietnam. À la saison des pluies, les agriculteurs Thai et Mông commencent à repiquer le riz. La culture en terrasse est très éprouvante mais grâce au labeur de ces minorités ethniques et aux conditions climatiques favorables, ces extraordinaires cultures étagées ont pu être conservées.

Col de Khau Pha. Photo : Thê Duyêt/VNA/CVN

À partir du col de Khau Pha, une route sinueuse conduit le visiteur aux villages de Lim Mông et Lim Thai où les habitants confectionnent du côm (granules aplaties de jeune riz gluant). Lò Van Oa, du village de Lim Mông, nous confie : «Les habitants de mon hameau confectionnent du côm depuis longtemps. Cette année, nous en faisons davantage car la demande est forte. La plupart des familles ici vivent de cette activité.»

Le col de Khau Pha, en langue thai «Cornes célestes», tire son nom de ses sommets émergeant des nuages tels que des cornes de buffles. Réputé pour être le plus sinueux et le plus abrupt du Vietnam, ce col long de 30 km relie les districts de Van Chân et Mù Cang Chai. En l’empruntant, on peut admirer les rizières en terrasses de La Pan Tân, Mù Cang Chai, Tu Lê, Chê Cu Nha... Culminant à 1.200 m d’altitude, le col de Khau Pha jouit d’un climat très doux toute l’année. Hoàng My Hanh, une touriste de Hanoï : «J’ai vécu des sensations extraordinaires en traversant le col de Khau Pha. On voit des montagnes avec des maisons cachées dans les nuages et des rizières en terrasse à perte de vue. Aller à la rencontre de ce site en moto, sentir le riz doré en écoutant le chant des oiseaux est une sensation inégalée

Confection du "côm" (jeune riz gluant) à Tu Lê, district de Van Chân. Photo : Duc Tuong/VNA/CVN

Se rendre dans la région est donc l’occasion de s’immerger  dans leur quotidien et de découvrir leurs nombreuses fêtes dont celle des rizières en terrasse.

En 2016, Yên Bai a accueilli plus d’un demi-million de visiteurs dont 20.000 étrangers. La province souhaite développer ses capacités d’hébergement et améliorer son offre touristique. Elle envisage aussi de créer son propre label touristique lors de l’Année du tourisme nationale du Nord-Ouest 2017.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français