25/10/2016 22:48
Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a souligné la nécessité pour les pays riverains du Mékong et leurs partenaires d’accélérer la connexion économique, en ouverture de la conférene du Forum économique mondial pour le Mékong (WEF-Mékong), le 25 octobre à Hanoï.
>>Rendre la coopération de la sub-région du Mékong plus substantielle et efficace
>>CLMV-ACMECS : de hauts officiels saluent les résultats atteints lors des SOM
>>Les SOM pour préparer le CMLV-8 et l’ACMECS-7 à Hanoï

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prononce un discours d’ouverture lors de la conférence du WEF-Mékong, le 25 octobre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le chef du gouvernement vietnamien a insisté sur les défis à relever par la région du Mékong par rapport aux autres économies de l’ASEAN, sur la perte de l’avantage du faible coût de la main d’œuvre sur les évolutions du changement climatique plus rapides que prévues...

La conférence a pour vocation de permettre aux entreprises présentes de discuter sur les initiatives et les mesures prises pour intensifier le partenariat public-privé et les coopérations commerciales et financières.

La connexion économique doit être une priorité. Les pays du Mékong doivent collaborer avec les partenaires dans et hors de la région pour moderniser les réseaux routiers dans les couloirs économiques de la sous-région comme le couloir économique Est-Ouest, celui Nord-Sud et celui du Sud, a-t-il déclaré.

Le Vietnam a mis en place plusieurs mesures en faveur des investisseurs et des entreprises désireuses de s’engager dans le développement des infrastructures et des chaînes de production, a-t-il fait savoir.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a estimé que la coopération dans le commerce, l’investissement et le tourisme est un vecteur de la croissance de cette région. Les pays du Mékong et ceux de l’ASEAN doivent dès aujourd’hui s’unir pour créer un marché unifié en 2025.

Le dirigeant vietnamien a invité les pays du Mékong à jouer la carte de la réforme, de la créativité et de la compétitivité. S’agissant des priorités définies par la région pour les temps à venir.

Les impacts du changement climatique et l’exploitation déraisonnable des ressources en eau du Mékong ont des conséquences majeures pour l’environnement, la sécurité alimentaire et le développement durable de la région du Mékong, y compris le delta du Mékong qui exporte chaque année 7 à 8 millions de tonnes de riz, a-t-il indiqué.

Priorités des programmes de coopération du Mékong

Des participants à la conférence du Forum économique mondial pour le Mékong, le 25 octobre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Remédier à la répartition irrégulière de la croissance, réduire l’écart de développement et matérialiser les objectifs de développement durable à l’horizon 2030 sont les priorités des programmes de coopération du Mékong et des stratégies de développement de chaque pays, a-t-il souligné, ajoutant que chaque habitant a le droit de bénéficier des retombées du développement économique, et que personne ne doit être laissé pour compte.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a rappelé que le Vietnam avait une forte croissante et disposait d’un environnement de l’investissement et des affaires stable.

Le Vietnam développe plus de 21.000 projets d’investissement direct étranger représentant près de 300 milliards de dollars, déployés par des groupes de premier rang mondial comme Fujitsu, Intel, Samsung, Nokia, Siemens, Acatel. Le Vietnam a signé 14 accords de libre-échange, dont le Partenariat transpacifique et l’accord de libre-échange avec l’Union européenne, a-t-il précisé.

Dans son discours de clôture, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a rappelé que le développement durable et la croissance inclusive étaient les priorités de la région du Mékong.

Pour y parvenir, il faut créer une réelle coopération pour réduire l’écart de développement et impulser le développement durable, la gestion et l’utilisation durable des ressources en eau du Mékong. Les pays du Mékong doivent prendre des mesures pour profiter au maximum des retombées des accords économiques régionaux et mondiaux.

Rencontre avec le directeur exécutif du WEF

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) et le directeur exécutif du Forum économique mondial Richard Samans, le 25 octobre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

En marge de cette conférence, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a reçu le directeur exécutif du WEF, Richard Samans. Il a souligné la nécessité de promouvoir le partenariat entre les pays du Mékong et les groupes membres du Forum économique mondial.

Richard Samans a pour sa part confirmé vouloir poursuivre la coopération avec le Vietnam dans la mise en œuvre des activités et des initiatives du Forum économique mondial.

Le même jour, le chef du gouvernement vietnamien et son épouse ont co-présidé un banquet en l’honneur des chefs de délégation, de leurs épouses, et des invités au 7e Sommet de la Stratégie de coopération économique des pays riverains des fleuves Ayeyawady-Chao Phraya et Mékong (ACMECS-7), au 8e Sommet de la coopération Cambodge-Laos-Myanmar-Vietnam (CLMV-8), et à la conférence du WEF-Mékong.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.