14/03/2017 19:19
Le membre du Bureau politique et secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Dinh La Thang, a plaidé le 14 mars pour une coopération renforcée entre le Vietnam et le Japon dans l’investissement et l’éducation.
>>Le Vietnam attire les capitaux japonais dans l'agriculture
>>Le Japon accorde plus de près de 345 millions de dollars d'APD au Vietnam
>>Colloque sur la promotion de l'investissement et du tourisme entre Hanoï et le Japon

Dinh La Thang (2e à droite) serre la main à Takebe Tsutoma, le 14 mars à Hô Chi Minh-Ville. Photo : VNA/CVN

Les deux pays disposent de grands potentiels de coopération dans le domaine de l’éducation, a-t-il indiqué en recevant le conseiller spécial de l’Alliance des députés d’amitié Vietnam-Japon et ancien ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche,  Takebe Tsutoma, et au président du groupe Nidec, Shighenobu Nagamori.

Le Japon est le premier bailleur de fonds (plus de 30% des aides publiques au développement au Vietnam), le deuxième investisseur étranger avec plus de 1.600 groupes et entreprises japonais en opération au Vietnam, et le quatrième partenaire commercial bilatéral du Vietnam avec des échanges commerciaux estimés à 29,4 milliards de dollars en 2016.

Le secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville a exhorté les deux parties à travailler en étroite collaboration à l’organisation de la Fête culturelle Vietnam-Japon dans la mégapole du Sud en 2018 pour célébrer le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Renforcement des relations de coopération diversifié

Takebe Tsutoma a pour sa part fait savoir que l’Alliance des députés d’amitié Vietnam-Japon veille toujours au renforcement des relations de coopération diversifié avec le Vietnam, y compris dans l’adaptation aux changements climatiques, et qu’elle veut créer avec le Vietnam un centre de prévention et de lutte contre les calamités naturelles et les changements climatiques.

Remerciant le groupe Nidec pour avoir créé des emplois et améliorer les compétences professionnelles des travailleurs vietnamien, Dinh La Thang a affirmé que Hô Chi Minh-Ville favorise toujours les entreprises japonaises, dont Nidec, dans l’intérêt harmonieux des parties.

Les dirigeants de Hô Chi Minh-Ville souhaitent que Nidec et d’autres entreprises japonaises continuent d’intensifier leurs activités d’investissement et de coopération en ville pour contribuer à cultiver et à consolider les relations de partenariat stratégique approfondi entre les deux pays, a-t-il déclaré. 

De son côté, Shighenobu Nagamori a affirmé que son groupe, un des premiers investisseurs japonais au Vietnam où il a engagé environ 1 milliard de dollars et embauché quelque 20.000 travailleurs vietnamiens, renforcera sa présence au Vietnam et mettre en place des centres de recherche et de développement.

La mégapole du Sud reste la destination privilégiée pour les investissements étrangers. Elle a accueilli sur son sol le premier stock vietnamien d’IDE en 2016, avec 836 nouveaux projets et 222 extensions d’investissement initial, cumulant 3,42 milliards de dollars.

Hô Chi Minh-Ville a absorbé jusqu’à 40,9% des IDE dans l’immobilier au Vietnam qui sont estimés à environ 1,3 milliard de dollars en 2016. De grands noms japonais comme Maeda et Mitsubishi ou encore Kajima ont établi leurs joint-ventures sur place, respectivement avec la compagnie Thiên Duc, Bitexco et Indochina Capital.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français