07/01/2017 15:44
Le Courrier du Vietnam a eu un entretien avec Madame Ping Kitnikone, ambassadeur du Canada au Vietnam, afin de mieux comprendre les relations bilatérales ces dernières années ainsi que ce que le Canada compte faire prochainement au Vietnam.
>>Canada et Vietnam ont une excellente occasion de promouvoir leurs relations
>>Savourez les délices du Canada à Hanoï
>>Formation canadienne sur la sécurité sanitaire des aliments
>>Le président Trân Dai Quang reçoit de nouveaux ambassadeurs

Madame Ping Kitnikone, ambassadeur du Canada au Vietnam (droite), a accordé une interview au Courrier du Vietnam.

Photo : Nhât Quang/CVN


Les deux pays ont engagé depuis plus de 40 ans leurs relations diplomatiques, et ces dernières se sont accentuées grâce au commerce, aux investissements mais aussi à l’aide canadienne au développement. Pourriez-vous revenir sur ces points, et nous en expliquer les grandes lignes ?
 
Le Vietnam est un des pays les plus importants pour nous. En effet, nous avons célébré plus de 40 ans de relations diplomatiques et je dirais que le Vietnam est un partenaire très important pour nous au niveau des relations diplomatiques, commerciales mais aussi dans le domaine du développement. Le Vietnam est aussi le pays dans l’ASEAN  (Association des nations de l’Asie du Sud-Est, Ndlr) avec lequel le Canada a le plus d’échanges commerciaux. En 2015, ils ont atteint plus de 5 milliards de dollars canadiens. C’est très positif. Les produits aquatiques constituent des produits d’export phares du Canada vers le Vietnam. Nous sommes aussi présents dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Une de nos plus grandes sociétés canadiennes à bien s’implanter au Vietnam est Manulife, une compagnie d’assurance, qui est très active dans le domaine ainsi que dans des événements et des activités communautaires.

 

Les produits aquatiques constituent des produits d’exportation phares du Canada vers le Vietnam.

Photo : Phuong Mai/CVN


Nous recevons  également souvent des délégations commerciales qui viennent pour explorer les opportunités d’affaires. Nous avons des réponses très positives de la part des entreprises canadiennes qui sont venues prospecter. En ce qui concerne l’aide publique au développement, le Canada est en train de réévaluer sa politique internationale dans le domaine du développement. Nous constatons une continuité dans les modalités, même si ces dernières sont peut-être un peu différentes avec le Vietnam, surtout dans le domaine des changements climatiques.
 
Actuellement, de nombreux étudiants vietnamiens choisissent le Canada pour poursuivre leur cursus universitaire. Quelles sont les politiques relatives aux bourses d’études dans votre pays et quelles en sont les modalités ?

Le secteur de l’éducation est une priorité du Canada au Vietnam. Le Canada est réputé pour être un pays qui peut offrir une très haute qualité de l’éducation. De fait, de nombreux étudiants du monde entier y viennent pour suivre un cursus dans le post secondaire. L’année passée, nous comptions 5.000 étudiants vietnamiens et le vietnamien est la 11e langue la plus parlée parmi tous les étudiants internationaux qui vont au Canada. C’est très encourageant et c’est quelque chose que nous aimerions voir se développer encore davantage.

 

Des bénéficiaires du Programme canadien de bourses de la Francophonie 2014.

Photo : canadainternational.gc.ca


Nous avons  des modalités différentes bien sûr, mais le Canada est membre de la Francophonie, ce qui fait que des bourses de la Francophonie sont offertes à plusieurs étudiants chaque année. Nous invitons votre audience à regarder notre page Facebook qui souvent donne des renseignements sur les bourses au Canada. Le Programme de bourses postdoctorales Banting est le programme boursier le plus connu du Canada.
 
Quelles sont, selon vous, les perspectives concernant les relations d’amitié et de coopération entre le Canada et le Vietnam ?
 
Je suis très encouragée par les projets que nous  avons menés jusqu’ici. Comme je l’ai déjà mentionné, nos deux nations sont fortes de plus de 40 ans de relations. Nous voyons aussi beaucoup de complémentarité entre les deux pays au niveau du commerce, au niveau culturel mais aussi dans le domaine du développement. Nous allons sûrement continuer de travailler et de coopérer avec le Vietnam dans le domaine du développement durable. Le Vietnam et le Canada ont pris part récemment au 16e Sommet de la Francophonie à Madagascar, et également ratifié l’agenda 2030 et les accords de Paris sur le climat. Je pense que l’avenir va offrir plus d’opportunités de coopération.


Propos recueillis par Phuong Mai/CVN

 

Source : CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un marché originale à l'hôtel Sofitel Métropole Hanoi

La Semaine du tourisme Ha Long-Quang Ninh 2017 se tiendra en avril La Semaine du tourisme Ha Long-Quang Ninh 2017 se tiendra à la fin du mois d’avril, a annoncé le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord-Est).