01/01/2017 12:57
Les spécialistes ont proposé la création d’une association des éleveurs d’alligators pour une meilleure organisation du secteur. Analyses d’experts.
Le nombre d’alligators élevés en ville est estimé à plus de 160.000 bêtes, géniteurs et progéniture compris. Cependant, les exportations sont limitées actuellement à 23.000 bêtes vivantes, à 6.808 tonnes de peaux tannées et à 6.121 tonnes de peaux brutes, pour un chiffre d’affaires de 52 milliards de dôngs, soit 50% de l’objectif fixé.

Élevage d’alligators à la Sarl Ca sâu Hoa Cà.

La presque totalité - 99,6% - des alligators vivants sont expédiés en Chine. Certaines entreprises chinoises ont récemment arrêté leurs importations, obligeant plusieurs fermes à diminuer l’envergure de leur élevage, et ce d’autant plus vite que les autres importateurs chinois ont profité de la situation pour obtenir des commandes à bas prix de la part de petits éleveurs.

«Devant la baisse de la demande sur les marchés importateurs, une consommation domestique limitée et le manque de capitaux, nos ventes reculent», a déploré Tôn Thât Hung, directeur adjoint de la Sarl Ca sâu Hoa Cà, une des entreprises pionnières dans l’élevage et la fabrication de produits dérivés de l’alligator, située dans le 12e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.

Selon les éleveurs, le seuil de rentabilité est d’au moins 120.000 dôngs le kilo, alors que les cours actuels sont de l’ordre de 60 à 80.000 dôngs, voire bien moins. Plusieurs éleveurs n’ont pu résister et ont été obligés de vendre à perte.

De grands défis à relever

«Un des grands défis auxquels font face les entreprises vietnamiennes est une dépendance exclusive du marché chinois. En outre, les technologies de transformation des peaux sont moins développées au Vietnam. Vient ensuite l’organisation des élevages», fait remarquer Dào Van Dang, directeur adjoint du sous-département de la Garde forestière de Hô Chi Minh-Ville.

Selon Thai Truyên, représentant de l’antenne Sud de l’organisation Cites, une minorité d’entreprises vietnamiennes sont susceptibles de répondre aux normes de commercialisation et d’exportation pratiquées sur les marchés mondiaux, compte tenu du fait que, pour la plupart, il ne s’agit que de PME. 

Les spécialistes ont donc proposé la création d’une association des éleveurs d’alligators pour une meilleure organisation du secteur, mais aussi pour assainir la concurrence et éviter les pressions des acheteurs en matière de prix.
 
Texte et photo : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez l'ancien village de Duong Lâm

De belles opportunités de voyage pour le Têt Saigontourist propose bon nombre de réductions pour les tours du Têt traditionnel, sous la devise «Avec Saigontourist, jouissez du Têt en abondance – Gagnez des tours intéressants – Gagnez 100 millions de dôngs». Ces offres sont valables jusqu’au 3 mars.