05/02/2017 20:12
La diaspora vietnamienne compte plus de 4,5 millions de personnes. Le gouvernement a pris de nombreuses mesures pour favoriser leur retour, attirer leurs investissements et valoriser leur expérience au service du développement du pays.
>>Têt traditionnel : les Vietnamiens en Inde prient pour une année heureuse
>>La diaspora vietnamienne dans différents pays accueille le Têt traditionnel 

Les Vietnamiens de l’étranger constituent une partie indissociable de la nation.
Photo : Huu Hoàng/VNA/CVN

C’est parce que  “les Vietnamiens de l’étranger constituent une partie indissociable de la nation” que le gouvernement a décidé de modifier sa réglementation et de faciliter leur retour au pays.

Dans cette perspective, de nombreuses lois ont été amendées comme celles sur la nationalité, sur la propriété foncière,  sur l’habitation, sur les entreprises, sur l’investissement et des décrets-lois ont été adoptés notamment sur le rapatriement des devises étrangères ou sur la résidence et le retour des expatriés. Ces différents dispositifs ont été accueillis favorablement par la communauté vietnamienne de l’étranger et de plus en plus d’hommes d’affaires et de chercheurs viet kieu reviennent aujourd’hui s’installer au pays.

Thanh Do, un homme d’affaires vietnamien vivant en Russie a investi dans des projets immobiliers à Hô Chi Minh-Ville et à Nha Trang : «Je veux apporter ma modeste contribution à l’expansion de Ho Chi Minh-ville. J’ai choisi d’investir dans l’immobilier. J’espère que mon pays natal se développera rapidement», dit-il.

Chaque année, quelque 300 experts reviennent au pays pour participer aux réflexions sur la réforme éducative, le développement sanitaire, la restructuration économique, la mise en place des énergies renouvelables et la modernisation des infrastructures. Environ 55% d’entre eux ont choisi de travailler avec un organe étatique et 45% de collaborer avec une université ou un institut de recherches.

En revenant au Vietnam, Lê Van Cuong, Professeur à l’Université Paris 1 et directeur de recherches au CNRS (Centre national de la recherche scientifique de France) souhaitait apporter son expérience au système éducatif vietnamien. Il confie : «Former des bons économistes pour le pays, c’est ce qui m’intéresse. Cet objectif est tout à fait à notre portée. Il faudrait créer une faculté d’économie avec un cursus d’excellence qui nous permettra de former, sur place, des économistes compétents. Les frais d’inscription devront aussi être réduits. Avec ce modèle, nous pourrons éviter la +fuite des cerveaux+ tout en attirant des scientifiques et experts vietnamiens de l’étranger et des étrangers aussi».  

De l’avis du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh, le Vietnam doit mener davantage d’actions en faveur du retour sur le territoire des Viêt kiêu. «Les Vietnamiens de l’étranger sont compétents et plus de 80% d’entre eux ont fait de belles carrières. Nous devons travailler beaucoup plus pour favoriser le retour des personnes de talent au Vietnam au service de l’oeuvre d’industrialisation et de modernisation nationale», affirme-t-il.

En 2016, 9 milliards de dollars ont été envoyés au Vietnam par les compatriotes vietnamiens à l’étranger.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Hanoï coopère avec Vietnam Airlines dans la promotion du tourisme Le Comité populaire de Hanoï et la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines ont signé le 22 février un accord de coopération dans la promotion de l’image de la capitale auprès des touristes étrangers.