08/06/2017 10:56
Le Centre national de météorologie et d’hydrologie n’a fait que confirmer le ressenti de tous : en cinq jours, du 1er au 5 juin, la température était caniculaire à Hanoï, jusqu’à 42°C sous abri, avec des pointes à 50°C dans certaines rues pleinement exposées au soleil.
>>Hanoï chamboulée par la canicule
>>Canicule : pas de répit pour les «forçats des rues»
>>Changements climatiques, le spectre El Niño, attention danger !

Une telle canicule n’avait pas été vue depuis plus de 40 ans, bouleversant le quotidien et engendrant de grosses fatigues. Cet épisode ne devrait pas rester isolé cet été au Nord, mais aussi dans d’autres régions du pays, avec des températures flirtant régulièrement un rayonnement intense et peu de précipitations. De plus, ces éléments accroissent les risques d’incendie, notamment dans les régions les plus touchées par la sécheresse.

Les rues sont désertes.
Photo : Thành Dat/VNA/CVN

La chaleur étouffante bouleverse la vie des habitants de la capitale.
Photo : Thành Dat/VNA/CVN

La chaleur étouffante a pour conséquence, entre autres, de rendre les besoins en électricité difficiles à satisfaire, aboutissant à des interruptions d’alimentation.
Photo : Ngoc Hà/VNA/CVN

Tous ne veulent que fuir la chaleur.
Photo : Trong Dat/VNA/CVN

Plus que jamais, les Hanoïens portent masque et vêtements couvrants pour se protéger.  
Photo : Thê Duyêt/VNA/CVN
 
Thúy Hà/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.