20/05/2017 14:04
Un missile balistique tiré par des rebelles yéménites a été abattu vendredi soir 19 mai au sud-ouest de Ryad, quelques heures avant l'arrivée prévue du président américain Donald Trump dans la capitale saoudienne.
>>Le chef de l’État participe à un colloque sur les relations avec les États-Unis
>>Trump face à la rude épreuve des voyages présidentiels
>>Nucléaire iranien : Trump maintient la levée des sanctions décidée par Obama

Un soldat yéménite proche des rebelles chiites Houthis, le 16 mars 2017 dans les environs de Sanaa.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les unités de la défense aérienne "ont intercepté un missile balistique qui a été lancé par les milices Houthis", et il est tombé dans une zone inhabitée située à 180 km au sud-ouest de Ryad, a annoncé la coalition militaire arabe sous commandement saoudien dans un communiqué.

La chaîne de télévision Al-Masirah, contrôlée par les Houthis, a confirmé sur twitter que les rebelles chiites "ont tiré un missile balistique Volcano-2 vers la capitale de l'Arabie saoudite". Dans d'autres tweets, la télévision indique que ce tir coïncide avec des frappes aériennes de la coalition contre la capitale yéménite Sanaa.

Depuis le début de l'intervention de la coalition arabe au Yémen, en mars 2015, au moins 130 militaires et civils saoudiens ont été tués dans le sud de l'Arabie saoudite, généralement par des tirs de roquettes ou dans des escarmouches frontalières.

En deux ans, les rebelles ont tiré 47.847 roquettes contre le territoire saoudien, visé aussi par "48 missiles balistiques, qui ont tous été interceptés" par la défense anti-aérienne du royaume, avait indiqué mi-avril le porte-parole de la coalition, le général Ahmed Assiri.

Le missile intercepté vendredi soir 19 mai a parcouru la plus longue distance jamais atteinte par les précédents tirés par les rebelles Houthis et leurs alliés vers leur voisin du nord, depuis que ceux-ci ont commencé à lancer des attaques de représailles il y a deux ans.

Ce nouveau tir intervient alors que le président américain est attendu samedi matin 20 mai en Arabie saoudite, première étape d'une tournée diplomatique particulièrement dense - cinq pays en huit jours - qui doit l'emmener ensuite en Israël, dans les territoires palestiniens, au Vatican, à Bruxelles et en Sicile où il participera au sommet du G7. Il prononcera dimanche 21 mai devant plus de 50 dirigeants de pays musulmans un discours sur l'islam.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Laos - Vietnam : une délégation de Famtrip explore le tourisme à Nghê An Une délégation de Famtrip regroupant des représentants des agences de voyages et des agences de presse du Laos était, du 22 au 25 juin, dans la province vietnamienne de Nghê An (Centre) pour y étudier les produits touristiques.