17/05/2017 17:30
>>GB : nationalisations et impôts pour les riches au programme du Labour
>>Theresa May a discuté du Brexit avec Macron, selon Downing Street

Tout accord de libre-échange entre le l'UE et le Royaume-Uni, quand ce dernier aura quitté l'Union, devra comporter des garanties contre les pratiques de dumping, notamment fiscal, a insisté mercredi 17 mai le président du Conseil européen Donald Tusk. "Le Royaume-Uni doit être conscient que tout accord de libre-échange devra garantir des conditions de concurrence équitables", a-t-il déclaré devant le parlement européen réuni en plénière à Strasbourg. Cet éventuel accord devra "englober des garanties contre des avantages concurrentiels injustes, notamment par des mesures et des pratiques fiscales, sociales, environnementales et réglementaires", a-t-il détaillé. M. Tusk rendait compte devant les eurodéputés des résultats d'un sommet fin avril à Bruxelles, lors duquel les 27 --les 28 pays de l'UE moins le Royaume-Uni-- ont adopté les grands principes qui les guideront lors des négociations sur la sortie du Royaume-Uni. Il a rappelé que l'UE n'accepterait de discuter de la "relation future" avec Londres, et donc d'un accord de libre-échange, qu'à partir du moment où les 27 estimeront que les conditions d'un "retrait ordonné" du Royaume-Uni seront réunies.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam