12/02/2017 15:11
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a annoncé samedi 11 février dans un entretien avec la radio allemande qu'il ne briguerait pas un deuxième mandat en 2019.
>>Sommet de Maastricht : 25 ans après, l'UE en proie au doute
>>L'Union européenne invite Trump à Bruxelles

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.
Photo : AFP/VNA/CVN

En 2014, "ce fut une belle campagne électorale. Mais il n'y en aura pas de seconde car je ne me porterai pas candidat une seconde fois", a affirmé le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, sur les ondes de Deutschlandfunk.

L'ancien Premier ministre luxembourgeois, âgé de 62 ans, était devenu président de la Commission européenne en novembre 2014, après avoir longtemps présidé l'Eurogroupe qui réunit les ministres des Finances. Son mandat est de cinq ans, renouvelable une fois.

Dans cet entretien distribué à l'avance mais qui ne sera diffusé que dimanche 12 février, M. juncker a dressé un sombre portrait de l'Europe.

"Est-ce que le moment est venu où l'Union européenne des 27 doit montrer de l'unité, de la cohésion et de la cohérence ?'', s'est-il interrogé. "Oui, je dis oui s'agissant du Brexit ou de Trump (...). Mais j'ai quelques doutes justifiés que cela arrive vraiment", a-t-il ajouté.

Pour M. Juncker, l'UE évolue dans des directions différentes selon les pays, des directions difficilement compatibles entre elles. "Les Hongrois et les Polonais veulent-ils exactement la même chose que les Allemands ou les Français ? J'ai de grands doutes", a-t-il souligné.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

À la découverte de la zone commémorative des soldats tombés à Gac Ma Le voyagiste Saigontourist propose depuis le 23 mars la visite de la zone commémorative des combattants tombés à Gac Ma, intégrée aux circuits à destination de Nha Trang, dans la province de Khanh Hoà (Centre).