09/01/2017 16:21
Le projet de révision constitutionnelle qui vise à renforcer les prérogatives du président turc Recep Tayyip Erdogan, adopté en commission, doit encore être voté au parlement, où il va être soumis à partir de ce lundi 9 janvier.
>>Turquie : nouvel attentat cinq jours après la tuerie d'Istanbul

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, le 5 janvier à Ankara.
Photo : AFP/VNACVN

Ce projet prévoit le transfert du pouvoir exécutif du Premier ministre au président et pourrait potentiellement permettre à M. Erdogan, élu chef de l'État en 2014 après trois mandats à la tête du gouvernement (2003-2014), de rester au pouvoir jusqu'en 2029.

L'instauration d'un système présidentiel serait une première pour la République turque, actuellement régie par une Constitution datant du coup d'État militaire de 1980.

Le texte, adopté par une commission parlementaire un peu avant le Nouvel An, sera débattu en deux temps par l'Assemblée générale du Parlement, au cours d'une procédure qui devrait durer 13 à 15 jours, selon l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

L'idée d'un renforcement des prérogatives de M. Erdogan inquiète ses opposants qui l'accusent de dérive autoritaire, en particulier depuis la tentative de coup d'État du 15 juillet et les purges qui ont suivi.

Mais les membres de la majorité affirment qu'un tel système est nécessaire pour assurer la stabilité au sommet de l'État et qu'il permettrait de s'aligner sur les systèmes en vigueur en France ou aux États-Unis.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un marché originale à l'hôtel Sofitel Métropole Hanoi

Hausse de 42% du nombre de touristes étrangers au Vietnam en février Près de 1,2 million de touristes étrangers ont visité le Vietnam en février, soit une croissance de plus de 19% par rapport au mois de janvier, et de plus de 42% sur un an, selon le Département général des statistiques.