28/12/2016 13:11
Le Conseil de la langue en Suède a fait entrer mardi 27 décembre dans le dictionnaire "trumpisation", un néologisme qui semble emprunté au français et plus particulièrement à l'ancien Premier ministre Manuel Valls.

>>"Un dictionnaire par enseignant !" en Afrique et en océan Indien
 

Selon le dictionnaire suédois, la "trumpisation" est une "modification du débat politique en faveur d'un style rhétorique où l'on s'exprime de manière à être remarqué sans tenir compte des conséquences ni des faits".
Photo : AFP/VNA/CVN


"Trumpifiering" en suédois fait partie des 43 nouveaux mots ratifiés cette année par cette institution qui dépend du ministère de la Culture.

Définition : "modification du débat politique en faveur d'un style rhétorique où l'on s'exprime de manière à être remarqué sans tenir compte des conséquences ni des faits".

Le Conseil de la langue illustre ce mot par un article du quotidien Svenska Dagbladet en septembre, reprenant le terme créé par M. Valls dans un entretien avec le Journal du dimanche en juillet. "La réponse à l'État islamique ne peut pas être la 'trumpisation' des esprits", avait alors dit le chef du gouvernement.

Dans la liste annuelle des néologismes suédois, le français est parfois une source d'inspiration, comme avec "zlataner" en 2012, inventé par les Guignols de l'info et adopté par le pays de Zlatan Ibrahimovic.

Mais l'immense majorité des emprunts aux langues étrangères vient de l'anglais, comme par exemple cette année avec "fomo" ("fear of missing out"), la peur de manquer quelque chose en étant absent, ou "annonsblockare", transposition directe d'"ad blocker" (logiciel antipub).

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez l'ancien village de Duong Lâm

MasterCard : ​les Vietnamiens promis à devenir des grands voyageurs Le Vietnam connaîtrait une croissance annuelle de 9,5% concernant les départs en voyage à l’étranger pour la période 2016-2021, selon le rapport ​"Le futur des voyages à l’étranger en Asie-Pacifique de 2016 à 2021" (en anglais : Future of Outbound Travel in Asia Pacific 2016 to 2021) publié par MasterCard.