14/01/2017 23:10
Créé en décembre 2015 par trois jeunes artistes, Nguyên Thu Trang, Bùi Thu Ngân et Lê Hoàng, Tipsy Art est le premier atelier de peinture ouvert aux néophytes les plus accomplis, si tant est qu’un néophyte puisse être «accompli», mais c’est justement sur ce paradoxe que tout repose... 
 >>Peinture : Les vélos et «Mon histoire» en exposition à Hô Chi Minh-Ville
>>«Art in the forest 2016», espace artistique sur la sculpture visuelle à Vinh Phuc

Tipsy Art crée un espace artistique ouvert à tous. Photo : Net/CVN 


Vous rêvez souvent de créer une véritable œuvre d’art... Oui, seulement, vous êtes un peintre amateur, un peintre du dimanche, diraient certains, avec un dédain à peine dissimulé... Eh bien qu’à cela ne tienne parce des peintres du dimanche, on en trouve plein à Tipsy Art, et n’en déplaise aux étudiants en beaux-arts, les chefs d’oeuvre naissent au bout d’une seule petite séance d’apprentissage. Alors bien sûr, on ne peut pas dire des ceux qui viennent à Tipsy Art qu’ils sont frais émoulus des beaux-arts, mais qu’importe ! Là où l’expérience leur fait défaut, l’envie et la curiosité peuvent faire des miracles et de toutes façons, ils sont guidés et accompagnés, étape par étape, dans la conception et la réalisation de leurs oeuvres.

«Nous voulons créer un espace artistique ouvert à tous : jeunes ou moins jeunes, peu importe pourvu que l’on aime la peinture et que l’on vienne avec une envie réelle... Ici, il y a le cadre, tout d’abord, qui est très stimulant, et qui favorise les rencontres... En fait, Tipsy Art, c’est tout un réseau d’ateliers installés un peu partout à Hanoi, généralement dans des cafés, à conditions qu’on y trouve des endroits calmes», a dit Nguyên Anh Thu, directeur général de Tipsy Art.   
 
Ils aiment ce qu’ils font et
qu’ils font ce qu’ils aiment


À Tipsy Art, il y a deux sortes de participants : les néophytes, les vrais, ceux qui tiennent un pinceau pour la première fois, et les autres, qui ont un peu d’expérience et qui veulent se perfectionner. Mais tous sont des amateurs au meilleur sens du terme, ce qui veut dire qu’ils aiment ce qu’ils font et qu’ils font ce qu’ils aiment.

Alors qu’apprennent-ils ? Quelques rudiments, quelques «trucs», et l’enthousiasme aidant...    

«Ce que j’aime avec Tipsy Art, c’est qu’on n’est pas du tout dans un cursus artistique de type universitaire. Non, ici, ce qui compte, c’est d’aimer ce qu’on fait : c’est ça qui tient lieu de critère de sélection. Alors bien sûr, il y a quelques aspects techniques à acquérir, mais je dois dire qu’en général, le résultat est surprenant. C’est vraiment très gratifiant ! ", avoue Diêu Linh, qui participe justement à un atelier Tipsy Art.   

Tipsy Art veut nous démontrer que n’importe qui peut faire quelque chose en peinture, pourvu qu’il y ait de l’enthousiasme et de l’ardeur. La technique ? Les animateurs sont là pour aider et rectifier le cas échéant et force est de constater que le résultat est là. Alors évidemment, ce n’est pas forcément du grand art au sens où on l’entend généralement, mais c’est une éclosion, et ça participe incontestablement de l’épanouissement de l’être.

Actuellement, Tipsy Art en est à 10 ateliers par semaine, à Hanoi et aussi à Hô Chi Minh-Ville : visiblement, la formule fait mouche et ce n’est certainement pas .Dang Thi Nhu Quynh qui nous prétendra le contraire. «Moi, quand je suis arrivée ici, je n’avais jamais touché un pinceau. Mais ça me plait bien, ça, qu’on puisse être complètement néophyte et se lancer quand-même, sans avoir à se préoccuper de posséder un bagage technique... Ici, n’importe qui peut être considéré comme un artiste à part entière et toutes les idées sont permises. Il y a une grand générosité là-dedans et pour ma part, j’aimerais que ça se développe plus...».    

Bon, quelques informations pratiques, pour conclure. Sachez tout d’abord que Tipsy Art possède sa page Facebook : c’est d’ailleurs là que l’on peut s’inscrire pour les ateliers. Quant aux ateliers, justement, le nombre de participants varie en fonction du lieu choisi, forcément... Voilà, vous savez tout. Alors si vous ne savez pas quoi faire ce dimanche !...
 
VOV/VNA/CVN    
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Hanoï coopère avec Vietnam Airlines dans la promotion du tourisme Le Comité populaire de Hanoï et la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines ont signé le 22 février un accord de coopération dans la promotion de l’image de la capitale auprès des touristes étrangers.