27/12/2016 18:20
Pour les passagers du train de 12h33 dans l'extrême-Sud de la Thaïlande, croire en sa bonne étoile et prier Dieu sont les seules façons de ne pas céder à la peur : cette année, la ligne de chemin de fer a été touchée trois fois par les bombes des rebelles musulmans.
>>La Thaïlande émet un mandat d'arrêt contre un 2e suspect des derniers attentats

Des soldats contrôlent les passagers du train de 12h33, le 21 novembre à Narathiwat, dans l'extrême-Sud de la Thaïlande.
Photo : AFP/VNA/CVN

La zone est en proie à une insurrection violente. Les rebelles contestent la mainmise de Bangkok sur leur région et la politique d'assimilation de la Thaïlande, en répandant la peur et en multipliant les assassinats, les embuscades et les attentats à la bombe.

"J'ai peur. Personne ne sait ce qui peut se passer dans ce train", explique Ka-Yoh, 70 ans. Cette femme âgée vient de monter dans l'un des premiers trains au départ après un mois d'interruption du service, en raison d'un attentat commis début septembre. La dernière voiture avait alors été éventrée par une bombe, tuant un employé de la compagnie.

"Nous n'avons pas d'autre moyen pour voyager! Alors moi je trouve qu'il vaut mieux manger, dormir et si je me réveille à ma station, je serai heureuse... tout cela est entre les mains de Dieu", ajoute Ka-Yoh en dégustant des mangues.

La ligne traverse les provinces de Pattani, Yala et Narathiwat, les principaux territoires du sud musulman colonisé par la Thaïlande en 1909. Le conflit qui oppose les rebelles musulmans au gouvernement de Bangkok, oublié de la scène internationale, a déjà fait quelque 6.800 victimes en 13 ans, majoritairement des civils.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Rendez-vous au 13e Festival des fruits du Sud Le 13e Festival des fruits du Sud aura lieu du 1er au 30 août dans la zone touristique et culturelle de Suôi Tiên, au 120 rue Xa Lô Ha Nôi, dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. Tel est l'annonce de La Quôc Khanh, directeur adjoint du Service municipal du tourisme, lors d’une conférence de presse tenue le 25 mai à Hô Chi Minh-Ville.