06/02/2017 11:44
Au lendemain de la tempête "Leiv", la dépression "Marcel" a fouetté dimanche 5 février le Sud-Ouest de la France, où trois départements ainsi que l'Andorre restaient en vigilance orange dans la soirée, alors que 33.000 foyers étaient sans électricité.
>>Onze Départements français en vigilance orange pour vents violents

Des voitures avancent lentement à Arès, dans le Sud-Ouest de la France, le 5 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Au fil de l'évolution vers l'est de cette dépression, la vigilance orange de Météo-France est passée de onze à trois départements au cours de la journée. À 22h00, l'Aude, les Pyrénées-Orientales, l'Hérault et l'Andorre restaient en alerte "vents violents".

Le vent s'est "nettement atténué à l'intérieur des terres du Sud-Ouest, et ne concerne plus désormais qu'une bande côtière et le relief pyrénéen", indique dans son bulletin de 22h00 Météo-France, qui précise que les rafales pourraient cependant atteindre dans la nuit 120 km/h dans les terres, 140 km/h sur la côte et 150km/h sur les crêtes pyrénéennes.

L'accalmie est prévue pour lundi vers 10h00.

Troisième dépression consécutive en moins de quatre jours après "Kurt" et "Leiv", "Marcel" a été décrite comme une "tempête commune en période hivernale pouvant se produire 2 à 3 fois par an, en moyenne".

Cette troisième dépression a provoqué des chutes d'arbres, de lignes électriques, des coupures de voies secondaires, mais pas de victimes ni de dégâts majeurs, selon les préfectures et les pompiers du sud-ouest.

Victimes de toiture arrachée ou d'infiltrations, trois établissements scolaires devraient rester fermés lundi 6 février en Nouvelle-Aquitaine.

Selon Enedis (ex-ERDF), 33.000 clients restaient sans électricité dimanche soir 5 février après les tempêtes successives : 3.000 en Occitanie et 30.000 en Nouvelle-Aquitaine.

Dans cette dernière région, 250.000 foyers avaient été déconnectés samedi 4 février par "Leiv" et les interventions de techniciens d'Enedis étaient compliquées par la météo liée à "Marcel", tout comme en Occitanie.

Sans aller jusqu'aux drastiques restrictions de circulation de samedi matin - plus de 2.300 poids lourds avaient été immobilisés - les préfectures ont émis des appels à la prudence, appelant à limiter les déplacements, éviter les sorties en forêt ou bord de mer.

En Occitanie, sur l'autoroute A9 de Narbonne à la frontière espagnole, la circulation des poids-lourds a aussi été limitée à partir de 22h00 à 70 km/h, avec une interdiction de doubler, jusqu'à lundi 6 février 10h00, selon Vinci Autoroutes.

Par ailleurs, parcs et jardins sont restés fermés dans plusieurs villes, comme Bordeaux, La Rochelle, et des plages interdites d'accès, comme à Lacanau (Gironde).

La SNCF a conseillé aux voyageurs ayant prévu de se déplacer en train dimanche après-midi 5 février ou soir en Occitanie de reporter leur voyage à lundi 6 février.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Cân Gio et ses richesses maritimes On associe souvent Cân Gio aux fruits de mer. Ainsi, développer le tourisme gastronomique est un objectif important afin d’attirer encore plus de touristes vietnamiens et étrangers.