04/10/2016 15:42
Les États-Unis ont suspendu leurs pourparlers avec la Russie sur un cessez-le-feu en Syrie, après la destruction totale du plus grand hôpital du secteur d'opposition d'Alep dans un bombardement aérien.
>>Le régime syrien pousse à Alep-Est

Un blessé transporté après des raids aériens, le 30 septembre à Alep, en Syrie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le régime syrien mène avec l'aide de la Russie une vaste offensive pour reprendre cette partie d'Alep, avec des bombardements massifs qui ont suscité l'indignation des pays occidentaux.

"Tout le monde est à bout de patience avec la Russie", a affirmé le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest. "Il n'y a plus rien dont les États-Unis et la Russie puissent parler" à propos de la Syrie, a-t-il estimé.

"Nous regrettons cette décision de Washington", a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

"Washington n'a tout simplement pas rempli la condition clé de l'accord, à savoir l'amélioration des conditions humanitaires aux environs d'Alep", a poursuivi la porte-parole. "Après avoir échoué à respecter les accords qu'ils ont eux-mêmes négociés, (les États-Unis) tentent de faire porter la responsabilité (de l'échec) par un autre", a-t-elle accusé.

L'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, a assuré dans un communiqué que l'ONU allait "continuer à faire pression énergiquement en faveur d'une solution politique au conflit syrien malgré l'issue extrêmement décevante des discussions longues et intenses entre deux acteurs internationaux cruciaux".

Les États-Unis ont par ailleurs annoncé qu'ils avaient procédé lundi 3 octobre à une frappe aérienne près d'Idleb (Nord-Ouest) visant un responsable d'Al-Qaïda en Syrie. Le Pentagone n'a pas précisé s'il avait été tué.

L'ancienne branche d'Al-Qaïda en Syrie, le Front Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra), a annoncé peu après la mort d'un responsable, Ahmed Salama Mabrouk, un Égyptien plus connu sous son nom de guerre de Abu Faraj, dans une frappe aérienne de la coalition menée par les États-Unis.

Dans le secteur d'opposition d'Alep, décrit comme "l'enfer sur Terre" par l'ONU qui évoque "la plus grave catastrophe humanitaire jamais vue en Syrie", le plus grand hôpital a été complètement détruit lundi 3 octobre par des raids.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

L'InterContinental Danang reconnu L'InterContinental Danang Sun Peninsula Resort a dépassé de grands noms du secteur pour gagner le prix prestigieux de "Meilleur resort de luxe du monde" (World's Leading Luxury Resort 2016), lors de la cérémonie de remise des "World Travel Awards - WTA" organisée le 2 décembre aux Maldives.