09/06/2017 18:18
Après avoir vu son père faire faillite, Hoàng Ngoc Long a décidé d’investir 100 millions de dôngs pour ouvrir un magasin de vêtements pour hommes. C’était en 2013. Aujourd’hui, il détient une chaîne de boutiques de mode et de parfum estimée à plus de 10 milliards de dôngs.
>>Créer votre start-up, entre avantages et difficultés
>>Une start-up vietnamienne reçoit un million de dollars de Singapour

Hoàng Ngoc Long détient à présent une chaîne de boutiques de vêtements d'une valeur de 10 milliards de dôngs. Photo : NVCC/CVN

Hoàng Ngoc Long fait partie de la génération 9x (années 1990). Il est déjà le patron d’une chaîne de magasins de vêtements et d’huile essentielle qui a le vent en poupe.

À l’âge de 13 ans, son père fait faillite. Évoquant cet incident, Hoàng Long fait savoir que sa famille est tombée dans «une crise sans issue». Un bouleversement qui, pour lui, a été dur à accepter.

La lumière au bout du tunnel

Arès un certain laps de temps, sa mère se résout à ouvrir un petit magasin ambulant pour vendre des plats de rue. Chaque jour, au lieu de sortir avec ses amis, Long aide sa mère à travailler. C’est à ce moment qu’il comprend véritablement les difficultés auxquelles ses parents sont confrontés. Cette mauvaise passe lui fait respecter davantage la valeur du travail et lui permet de grandir. Pour, ensuite, subvenir aux besoins de sa famille, il décide de travailler, en parallèle à sa scolarité au collège, dans un atelier de mode.

«Cela a été un calvaire pour moi, mais c’est ce qui m’a donné cette détermination de surmonter tous les défis dans la vie», partage Hoàng Ngoc Long.

Un jour, dans l’atelier de mode, une idée germe dans son esprit : ouvrir une boutique de vêtements pour hommes. Dès lors, Long consulte quotidiennement les sites web pour suivre l’actualité de la mode. Grâce à son flair et son raffinement, il cerne rapidement les nouvelles tendances des jeunes.

Il commence alors à faire des études sur le commerce et les stratégies d’affaires. Et en 2013, peu après la sortie du lycée, il ouvre son premier magasin à Hô Chi Minh-Ville. Une affaire qui démarre sur les chapeaux de roue et lui permet d’ouvrir trois nouvelles boutiques.

Parfums et huiles essentielles

Dans un magasin de vêtement de ce jeune 9x. Photo : NVCC/CVN

Constamment en train de se remettre en question, il réfléchit à comment imposer sa «griffe» à son réseau de magasins afin d’attirer plus de clients et se démarquer de la concurrence. Il décide ainsi de poser une armoire de parfums dans chacune de ses boutiques. Et ça marche !

Le succès des boutiques de mode incitent Ngoc Long à continuer de chercher des idées pour développer encore ses affaires «Et pourquoi pas se lancer dans la vente d’huiles essentielles ?», s’interroge-t-il. Il commence alors ses recherches et tombe par hasard sur l’essence de succin, qu’il sent dans une boutique à Shanghai, en Chine.

Il coopère avec les sociétés de production d’huiles essentielles du pays pour fabriquer de l’essence de cinnamone, d’anis étoilé, de pamplemousse... En 2015, il fonde sa propre entreprise dans ce secteur.

Avec une mise de départ de 100 millions de dôngs, Hoàng Ngoc Long détient aujourd’hui un petit empire pesant 10 milliards de dôngs. Fort de cet insolent succès dans les affaires, le jeune homme est un exemple de détermination et d’abnégation, des qualités qui permettent de soulever des montagnes.
 
Thu Hà Ngô/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Île de Ly Son, paradis touristique maritime en devenir Ly Son qui est aussi connu sous un autre nom «Cu Lao Re» est une île d’avant-poste rattachée à la province centrale de Quang Ngai. Riche de vestiges historiques et de paysages magnifiques, cette petite île a tous les atouts pour développer son tourisme maritime.