01/10/2016 16:06
Sharp, pionnier japonais des afficheurs à cristaux liquides (LCD), a annoncé vendredi 30 septembre la mise en place d'une ligne pilote de production d'écrans organiques électroluminescents (OEL), une stratégie pour contrer les sud-coréens Samsung et LG, comme l'avait promis Hon Hai/Foxconn en le rachetant.

>>Sharp dément des rumeurs de perte massive et de 2.000 suppressions d'emplois
>>Japon - Corée du Sud : Sharp annonce une alliance avec Samsung

Sharp a depuis des années effectué des recherches sur les OEL, mais cette fois, avec l'argent reçu du géant taïwanais, il veut entrer dans une phase plus concrète en investissant 57,4 milliards (510 millions d'euros) dans des équipements pour débuter à petite échelle la fabrication de ces écrans.

Les installations, réparties sur plusieurs sites au Japon, devraient entrer en service au printemps 2018.
 

Le logo de Sharp dans une gare de Tokyo, le 29 juillet au Japon.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Nous pensons que la part de marché des OEL (ou OLED), écrans contrastés et fins, va augmenter pour les smartphones, tableaux de bord ou téléviseurs, au détriment des LCD qui requièrent pour leur part un rétroéclairage et des filtres couleurs", a justifié Sharp dans un communiqué.

La rumeur dit que l'américain Apple, dont Sharp est un des plus importants fournisseurs d'écrans, va passer aux OEL pour la prochaine génération d'iPhone, smartphones qui sont d'ailleurs assemblés par Hon Hai/Foxconn.

"Des nouveaux segments de marché vont en outre naître grâce aux latitudes de design qu'offrent ces écrans et de la possibilité de réaliser des OEL flexibles", a ajouté Sharp qui avait été le premier au monde à industrialiser les modèles LCD dans les années 1970.

L'annonce du rachat de Sharp par Hon Hai date du printemps, mais il a fallu plusieurs mois pour obtenir les approbations des autorités de la concurrence avant que la transaction n'ait lieu il y a seulement quelques semaines.

Le groupe taïwanais, mené par l'ambitieux homme d'affaires Terry Gou, est en train de faire pour Sharp ce qui a été défait ou ce qui n'a pas pu être réalisé faute de moyens tant la situation financière de la firme centenaire nippone était mauvaise.

Ainsi Sharp a-t-il aussi annoncé qu'il allait racheter un bâtiment à Osaka (Ouest) qu'il avait pourtant vendu en mars au géant des télécoms NTT afin de renflouer ses caisses. Il a tenté également, en vain, de récupérer son ex-siège qu'il a cédé au groupe Nitori Holdings.

Des négociations seraient également en cours pour le rachat d'activités et usines à l'étranger qui ont été vendues lors des différentes phases de restructuration de ces dernières années.

Autrement dit, Hon Hai/Foxconn, qui vénère les techniques uniques de Sharp mais déplore une incapacité à les exploiter commercialement, reconstruit cette marque nippone, inversant une stratégie de réduction de voilure qui a échoué sur toute la ligne.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Noël 2016 à Hô Chi Minh-Ville Depuis début décembre, à Hô Chi Minh-Ville, les librairies, les supermarchés ou encore les magasins spécialisés en décorations… sont remplis de produits et autres décorations de Noël.