28/03/2017 09:54
Les femmes ont donné naissance à leur premier enfant en moyenne à 28,5 ans en France en 2015, soit quatre ans et demi plus tard qu’en 1974, et ce sont les plus diplômées qui ont les premières grossesses les plus tardives, révèle le 27 mars l’INSEE.
>>La fécondation in vitro n'accroît pas le risque de cancer du sein

Une jeune femme enceinte à Ygos-Saint-Saturnin dans Les Landes.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans une étude basée sur les chiffres de l’état civil, l’institut de la statistique détermine que l’âge moyen de la première maternité n’a cessé d’augmenter depuis 1974, passant de 24 ans à 28,5 ans.

L’INSEE distingue deux périodes : la première, de 1974 à 1998, a vu en un quart de siècle l’âge de la première maternité augmenter de 3,3 ans. La seconde, depuis la fin des années 1990, connaît une hausse plus modérée.

Logiquement, l’âge des maternités suivantes se décale : 31 ans en moyenne pour le deuxième enfant, contre 26,9 ans en 1974, et 32,6 ans pour le troisième, contre 29,3 ans.

Tous rangs de naissance confondus, les femmes ont accouché à 30,4 ans en moyenne en 2015 contre un peu moins de 27 ans en 1974.

Plusieurs facteurs expliquent cette progression : la diffusion de moyens de contraception, la généralisation des études et la place croissante des femmes sur le marché du travail.

Ainsi, les plus diplômées retardent davantage l’arrivée du premier bébé. Selon l’INSEE, qui s’est penché cette fois-ci sur les chiffres de 2012, les femmes ont mis au monde cette année-là leur premier enfant à 28,1 ans en moyenne mais ce chiffre grimpe à 29,6 ans pour les diplômées du supérieur.

Les femmes pas ou peu diplômées (niveau brevet des collèges) ont à l’inverse eu leur premier enfant à 25,6 ans en moyenne.

En 2012, les femmes immigrées ont par ailleurs eu leur première maternité six mois plus tôt que l’ensemble des femmes. Les femmes nées en Turquie ont accouché de leur premier enfant le plus tôt, à 24,3 ans.

"Ces écarts reflètent en partie des différences de diplômes", explique l’INSEE, ajoutant que "des facteurs culturels, comme la fécondité dans le pays d’origine, ou les conditions d’arrivée en France" peuvent également jouer.

Les Françaises demeurent néanmoins en dessous de la moyenne européenne, qui est de 28,8 ans pour la première maternité.

En 2014, les Italiennes, Espagnoles ou Grecques sont devenues mères pour la première fois à plus de 30 ans. A l’inverse, les Bulgares, Roumaines et Lettonnes ont eu leur premier enfant plus jeunes, autour de 26 ans.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Promotion du tourisme de Dà Nang lors de l'APEC 2017 Plus de 10.000 délégués internationaux, dont de nombreux hauts dirigeants des 21 économies membres de l’APEC, 1.000 dirigeants d'entreprises internationales, participeront à la Semaine de haut rang de l'APEC 2017 du 5 au 11 novembre dans la ville de Dà Nang (Centre).