19/03/2017 15:35
La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a testé un nouveau moteur de fusée à haute performance, en présence du dirigeant Kim Jong-Un, a annoncé dimanche 19 mars l'agence de presse officielle nationale KCNA.
>>L'UE renforce ses sanctions contre Pyongyang
>>RPDC : la Malaisie affirme ne pas avoir retardé la remise du corps de Kim Jong-nam
>>La famille de Kim doit fournir des échantillons ADN à la Malaisie


Le dirigeant suprême de la RPDC Kim Jong-Un, le 10 mai 2016 lors d'un défilé militaire à Pyongyang.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le monde va bientôt réaliser la signification de la victoire historique que nous avons signée aujourd'hui", a alors souligné Kim Jong-Un, cité par KCNA, sous-entendant que Pyongyang pourrait sous peu disposer d'une nouvelle fusée permettant de mettre des satellites en orbite.

"Le développement et la mise au point d'un moteur à haute poussée nouvelle génération va aider à consolider les bases scientifiques et technologiques qui nous permettront d'atteindre le niveau mondial en matière de lanceurs de satellites et d'intervention dans l'espace", a en effet ajouté KCNA.

Mais ces moteurs pour fusées peuvent facilement être adaptés pour propulser des missiles, et de nombreux observateurs pensent d'ailleurs que le programme nord-coréen en matière de lanceurs de satellites n'est qu'une feuille de vigne cachant la réalité, c'est-à-dire les tests dans le domaine militaire.

Cet essai a eu lieu alors que le nouveau secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, est arrivé à Pékin samedi 18 mars, après être passé par le Japon et la République de Corée. Dans le cadre de cette tournée en Asie, le chef de la diplomatie américaine a insisté sur le fait que les États-Unis n'allaient plus suivre la politique de "patience stratégique" mise précédemment en œuvre par Washington envers le régime de Pyongyang, politique qui selon lui a échoué. À ce sujet, il a souligné qu'une opération militaire américaine était notamment "une option sur la table".

Ces déclarations de M. Tillerson avaient pour but de réagir aux deux essais nucléaires de Pyongyang en 2016 et aux récents tirs de missiles effectués par le régime nord-coréen, tirs présentés comme des tests avant d'éventuelles frappes sur les bases américaines au Japon.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Promotion du tourisme de Dà Nang lors de l'APEC 2017 Plus de 10.000 délégués internationaux, dont de nombreux hauts dirigeants des 21 économies membres de l’APEC, 1.000 dirigeants d'entreprises internationales, participeront à la Semaine de haut rang de l'APEC 2017 du 5 au 11 novembre dans la ville de Dà Nang (Centre).