25/10/2016 16:04
Plus de 400 toxicomanes sont retournés lundi après-midi 24 octobre au Centre de rééducation de la province de Dông Nai (Sud) où ils recevaient un traitement, un jour après l'avoir quitté.
>>Contre la toxicomanie, intransigeance et politique de la main tendue

Centre de rééducation de la province de Dông Nai (Centre).
Photo : VnExpress

Lors d'une réunion le 24 octobre avec des services, secteurs et autorités locaux, le directeur adjoint du Service du travail, des invalides et des affaires de Dông Nai, Hô Van Lôc, a rapporté qu’à 17h00 le 24 octobre, 406 fugueurs étaient retournés au centre, tandis qu'environ 160 autres étaient toujours en cavale.

Hô Van Lôc a affirmé que la surcharge du centre a été parmi les raisons pour lesquelles les toxicomanes voulaient sortir. Beaucoup d'entre eux ont été stressés par le traitement. Selon lui, le centre a été construit pour accueillir 800 personnes, mais à l'heure actuelle, elles sont près de 1.500.

En outre, un certain nombre de nouveaux arrivants avaient incité les toxicomanes à s'enfuir de l'établissement.

La vice-présidente du Comité populaire provincial Nguyên Hoà Hiêp a déclaré que la province fournira des fonds pour réparer les infrastructures. À long terme, la province injectera 15 milliards de dôngs pour étendre et améliorer les conditions de vie et de traitement des pensionnaires.

Vers 22h30 le 23 octobre, plus de 560 pensionnaires du Centre de rééducation de Dông Nai s'étaient enfuis. Beaucoup ont emprunté à pied la Nationale 1A, bloquant la circulation.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.