11/03/2017 08:01
Grâce à la restructuration et à la modernisation de son agriculture, le district de Chuong My, à Hanoï, a connu de grands changements, avec comme conséquence la plus visible une hausse sensible du niveau de vie de ses habitants.
>>La restructuration aspire à une agriculture verte
>>Agriculture : efforts pour reprendre la croissance

Zone de production de légumes bio dans la commune de Thuy Huong, district   de Chuong My, Hanoï.

Autrefois, la commune de Trân Phu, district de Chuong My, était pauvre. Les paysans étaient confrontés à d'énormes difficultés pour vivre décemment. Selon Dang Dinh Binh, président du Comité populaire de Trân Phu, en 2006, les autorités locales ont déployé une politique de restructuration agricole et de soutien aux habitants en termes de semis, de techniques et de prêts, avec comme principal effet une évolution des modèles de production.

Un champ de légumes bio selon des technologies japonaises dans la commune de Chuc Son, district de Chuong My.

La société Tiên Viên fournit chaque jour quelque 500.000 œufs sur le marché.

Aujourd'hui, la commune de Trân Phu a une nouvelle physionomie.  Les champs de manioc et de thé ont été remplacés par des arbres fruitiers. Quatre-vingt-deux familles de la commune ont appliqué avec succès le modèle mixte riziculture-pisciculture, qui rapporte 130 millions de dôngs/ha/an.

Grâce à la pisciculture, la famille de Bùi Ba Tam, dans le bourg de Chuc Son (Chuong My), gagne 200 à 300 millions de dôngs par an.

Élevage porcin chez une famille de Chuong My.

Cette restructuration agricole à Trân Phu est considérée comme exemplaire dans le cadre du mouvement de Nouvelle ruralité dans le district de Chuong My. Ce dernier possède de nombreux modèles efficaces tels que riziculture bio de haute qualité dans la commune de Dông Phu, arbres fruitiers à Xuân Mai et dans la commune de Trân Phu, culture des lys et orchidées dans la commune de Thuy Huong, élevage dans les communes de Huu Van, Lam Diên et Daï Yên, élevage bio de canards dans les communes de Tân Tiên et Hoàng Diêu, modèle de mécanisation synchrone dans les communes de Phung Châu et Nam Phuong Tiên.

Texte et photos : Hoàng Hà/VNP/CVN




 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.