26/11/2016 16:00
Huit œuvres de Doàn Gioi, une des grandes figures de la littérature du XXe siècle dans le Sud comme dans le reste du Vietnam, viennent d’être rééditées par les Éditions Kim Dông pour célébrer son 91e anniversaire.
>>La littérature enfantine cherche à écrire un nouveau chapitre
>>La littérature vietnamienne veut briller sur la scène internationale

Couverture des huit livres de l’écrivain Doàn Gioi réédités récemment par les Éditions Kim Dông.
Photo : VH/CVN

Doàn Gioi est un des plus grands écrivains vietnamiens. Simples et authentiques, ses œuvres parlent à des générations de lecteurs. La terre du Sud a été mise à l’honneur dans la plupart de ses œuvres notamment Dât rung phuong Nam (La terre et la forêt du Sud), Cá bông móú (Goujon) ou Tiêng goi rung xanh (Appel de la jungle).  

Huit livres de Doàn Gioi viennent d’être rééditées par les Éditions Kim Dông. Il s’agit de Cá bông mú (Goujon), Nhung chuyên la vê ca (Histoires étranges des poissons), Tê giac trong ngàn xanh (Rhinocéros dans la forêt), Rung dêm xào xac (Voix de la forêt dans la nuit),  Hoa Huong Duong (Tournesol), Trân Van On (Trân Van On), Nguoi thuy thu già trên hon dao luu dày (Le vieux marin sur son île d’exil) et Cuôc truy tâm kho vu khi (À la recherche des armes).

Ces œuvres mettent en valeur la nature et la protection de l’environnement ainsi que le patriotisme des gens du Sud. Ces rééditions sont, spécialement, accompagnées d’images et photos.

Des hymnes à la nature sauvage

Le roman Cá bông mú, publié en 1955, raconte l’histoire d’agriculteurs du Sud qui font face à des défis pour conquérir des terres sauvages.

Les récits Nhung chuyên la vê ca (1981) et Tê giac trong ngàn xanh (1982) regorgent d’informations et de détails sur des espèces de poisson et d’autres animaux des forêts du Sud. Ces deux livres honorent aussi les courageux pêcheurs et agriculteurs de la région. Son mémoire Rung dêm xào xac, publié en 1988, raconte ses souvenirs à Cà Mau. Ces quatre livres sont des références aussi bien pour les enseignants de littérature, les chercheurs ou les étudiants.

Trân Van On, publié en 1955, revient sur l’histoire d’un étudiant du même nom du lycée Petrus Truong Vinh Ky (maintenant lycée d’élite Lê Hông Phong), qui  participa au mouvement étudiant pour l’indépendance à Saigon et qui fut tué lors d’une manifestation en 1950. Cuôc truy tâm kho vu khi (1962) décrit une course-poursuite à la recherche d’armes cachées dans la jungle entre des groupes de soldats vietnamiens et français. Nguoi thuy thu già trên hon dao luu dày, publié en 1988, présente la vie révolutionnaire du Président Tôn Duc Thang, qui fut déporté à Côn Dao (ex-bagne de Poulo Condor) par les colonialistes français.

«Les livres de Doàn Gioi ont un côté féérique et aventureux. Son style a contribué à l’émergence d’une écriture  contemporaine qui a inspiré de nombreux écrivains d’aujourd’hui», analyse le poète Truong Trong Nghia, vice-président de l’Association des arts et des lettres de la province de Tiên Giang (delta du Mékong).

«L’écrivain Doàn Gioi, est une sorte de gourou de la littérature du Sud. Ses livres reflètent de manière vivante la beauté de la nature et des gens du Sud, ajoute M. Nghia. Dans ses œuvres, ses réflexions sur la destruction de la nature sont plus que jamais d’actualité».

Quelques séquences du film "Dât Phuong Nam", inspiré de l’œuvre "Dât rung phuong Nam" de Doàn Gioi.
Photo : Archives

Doàn Gioi est né en 1925 dans la famille d’un des premiers propriétaires fonciers du district de Châu Thành, province de My Tho (maintenant Tiên Giang).

Il a étudié deux ans à l’École des beaux-arts Gia Dinh - maintenant Université des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville. Sa première nouvelle a été publiée en 1943 dans un journal à Saigon.

En 1955, il a travaillé pour la Voix du Vietnam et à l’Association des arts et des lettres à Hanoi.

L’écrivain s’est illustré dans bien des genres différents, tels que récits, contes, mémoires, romans, poèmes, pièces de théâtre… Plusieurs de ses livres, republiés plusieurs fois, ont captivés des millions de lecteurs sur plusieurs générations. «Après avoir lu les œuvres de Doàn Gioi, des enfants vivant dans le Nord dans les années 1950 et 1960 ont amélioré leurs connaissances sur le Sud et renforcé leur amour pour cette région, exprime l’écrivain et le critique Tô Hoàng. Je pense que Doàn Gioi est aussi un linguiste qui a enrichit la langue du Sud».

Il a utilisé des pseudonymes tels que Huyên Tu, Nguyên Hoài et Nguyên Phu Lê. Il est mort en 1989 à Hô Chi Minh-Ville. Une rue du district de Tân Phu et une école de sa province natale, Tiên Giang, portent toujours son nom.

La terre et la forêt du Sud  

Dât rung phuong Nam (La terre et la forêt du Sud), un grand classique de la littérature vietnamienne pour enfants, a été écrit en 1957. Ce livre de 255 pages raconte la vie du petit An, qui s’est perdu pendant la guerre et a été sauvé et protégé par des gens du Sud. Unanimement saluée comme l’une des meilleures œuvres littéraires pour enfants, le roman a été traduit en russe, polonais, allemand, espagnol, ou encore chinois.

Un extrait du livre, intitulé Sông nuoc Cà Mau (Les fleuves de Cà Mau), figure même dans les manuels scolaires de 6e classe.

«J’ai lu +Dât rung phuong Nam+ quand j’avais 15 ans. Pour moi, ce livre est la version vietnamienne de Robinson Crusoé», partage Nguyên Thanh Phuong, une étudiante de 3e année à l’Université nationale de Hanoï. «Ce livre encourage les gens à aimer la nature», ajoute-t-elle.

«C’est l’un des livres préférés dans le pays», exprime l’Artiste émérite et réalisateur Vinh Son. Il offre aux lecteurs, en particulier aux enfants, de jolies perspectives sur la nature, les animaux, les rivières ou les plantes».

«Mon film +Dât phuong Nam+, inspiré de l’œuvre de Doàn Gioi, est sorti en 1997 et a connu un grand succès. Il a été diffusé à plusieurs reprises sur la chaîne de télévision de Hô Chi Minh- Ville», explique M. Son, qui en a été le scénariste du film. Ce film a remporté le premier prix au Festival national du film 1997. «J’espère que +Dât phuong Nam+ sera de nouveau projeté dans les salles obscures pour répondre à la demande du public», ajoute M. Son.  
 
          Thúy Hà/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.